Pour obtenir une capacité spéciale / un don,
vous devez en faire la demande avant d'écrire votre fiche ici.
N'hésitez pas à voter toutes les 2 heures !

Partagez | 
 

 I... Missed you ! {Charlie & Albus}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
neutral


avatar

› inscription : 19/09/2014
› hiboux postés : 187


MessageSujet: I... Missed you ! {Charlie & Albus}   Lun 22 Sep - 17:50


I... Missed you !

Tu ouvres les yeux, poussant un grognement presque inaudible ressemblant fortement à « Mais merde ! Eteignes cette putain de lumière… » pas de réponse. Tu attends quelques secondes avant de pousser un grognement digne d’un ogre de la forêt interdit et place ta main en visière sur ton front. Inutile de te niquer encore plus la rétine. Ta chambre est vide et aucune lampe n’est allumée. Tu fais une moue fatiguée avant de regarder la fenêtre. Evidemment, tu avais oublié de fermer les volets hier. Quoique, tu avais pourtant un souvenir assez distinct d’avoir bien fermé les volets. Ou alors tu les avais juste poussés vers l’intérieur… C’est sur qu’à ce moment là, il n’y avait ni soleil ni vent, à quatre heure du matin… Ton regard s’épancha sur une horloge inutilement placée SOUS ton bureau. Plus de place sur. Tu te frottas les yeux et regarda attentivement les aiguilles du petit cadran, déchiffrant comme tu le pouvais les chiffres inscrits derrière la vitre. Il était aux environs de treize heures… Autant dire qu’il était tard pour grand nombre de sorciers ou de moldus, mais parfaitement la bonne heure pour toi ! Pour une fois, ni ton frère ni ta sœur ne t’avais « réveillé » -ça ne marchait pas vraiment, tu restais toujours une heure ou deux dans ton lit, mais eux se réveillaient plutôt tôt donc on va dire qu’au grand maximum tu te réveillais au plus tard à onze heure !- et tu avais bien dormi. Enfin, jusqu’à ce qu’un TNI –Truc Non Identifié- ouvre les volets et s’occupe de laisser passer le soleil pour qu’il envahisse ta chambre. Tu soupires. Ton regard se porte sur ta chambre. Une grimace se dessine lentement sur ton visage. Rien n’est rangé, toute traine. Tu n’as jamais eu de don pour le rangement, mais là… Heureusement qu’un sort existe pour ranger toutes ces conneries. Sauf que tu ne l’utilises pas souvent, tu ne sais jamais où il range les affaires… M’enfin, là, ça devenait urgent ! Tu te lèves avec peine et cherches ta baguette sur ta table de nuit, virant quelques objets placés là machinalement. En dessous d’un gros bouquin –que tu n’as jamais lu, mais que tu avais promis à une amie que tu le lirais-, ta baguette. Enfin. Tu la saisi d’un geste et te remémore les sors que tu vas devoir utiliser.

Tu sors de ta chambre, presque fatigué d’avoir juste jeté des sors un peu partout dans ta chambre pour ranger et nettoyer. Mais au moins, maintenant, on peut dire qu’elle est impeccable ! Tu te diriges lentement vers la cuisine, histoire de manger un petit truc –c'est-à-dire un grand bol de céréales -. Allumant la Radio d’un signe de baguette et montant le son assez fort pour n’entendre que la musique, tu te sers dans les placards et t’occupes de préparer ton déjeuner, sans te presser.

La musique s’arrête. On toque à la porte. Tu tournes la tête en direction de la porte d’entrée et pose ton bol sur la table basse. Qui ça peut bien être ? Tu cris un « Entrez » inconsciemment avant de te rendre conte que ça pourrait être n’importe qui. Un squatteur, un tueur ou un mangemort… Quoique le mangemort et le tueur seraient rentrés sans toquer. La porte s’ouvre et une silhouette familière entre dans la maison, souriant légèrement. Ah, tiens, Charlie ! Quand tu te rends conte que tu es encore en pyjamas –donc en caleçon-, ton visage est comme si tu venais d’avaler une merde d’Hyppogriffe et que tu ne voulais pas te l’avouer. Mâchant dans le vide, le regard légèrement dans le vide lui aussi. L’idée était bizarre. Personne ne bouffe de la merde d’Hyppogriffe ! « Charlie … quel plaisir ! » dis-tu sans réfléchir. C’était ironique en fait. Juste un peu. Les rares fois où tu la revoyais depuis Poudlard –soit votre rupture- c’était quand elle venait voir James à l’appart ou qu’ils étaient ensembles dans la rue et que tu les croisais. Tu avais toujours de travers la raison pour laquelle elle t’avait quittée à Poudlard : son attirance allait vers les femmes. Bien sur, ça ne te dérangeait pas dans un sens, mais dans l’autre… C’est tombé sur toi quoi ! Charlie, c’était juste la fille avec qui tu avais pu rester le plus longtemps. Un an environ, c’est pas mal quand même ! Les autres, ce n’était même pas un mois… quoique moins des fois. Il faut dire que vous étiez bien ensembles, même si tu aimais bien continuer de regarder les autres filles –juste les regarder, ça s’arrêtait là-. Mais tu ruminais sans cesse cette partie de ta scolarité. D’accord, à part ça, Charlie était génial. Vraiment, c’avait été une très bonne amie pour toi avant votre relation. Et elle retrouvait toujours cette amitié, Elle. Toi… Toi pas vraiment. Elle t’était « reconnaissante » de lui avoir fait « ouvrir les yeux » sur son attirance. Oui mais nan. Tu la regardas quelques instants avant de lui dire d’un ton neutre « James n’est pas là, si c’est lui que tu cherches ! » en fait, c’était obligatoirement lui qu’elle cherchait, mais ça, tu n’étais pas obligé de lui dire. Elle penserait tout de suite que tu es jaloux de sa relation avec ton frère. Peut-être un peu. Enfin, c’est ce que tu veux tout juste t’avouer, seulement, tout le monde sais que tu ne l’es pas qu’un peu. Non pas parce que tu aimes encore Charlie, elle n’est plus rien amoureusement parlant pour toi, mais c’est toujours bizarre de voir son ex-copine souvent avec son frère, avec qui on vie en plus. C’est frustrant surtout. Tu affiches un sourire légèrement ironique adressé à Charlie.

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
order of the phoenix


avatar

› inscription : 27/08/2014
› hiboux postés : 80


MessageSujet: Re: I... Missed you ! {Charlie & Albus}   Mar 23 Sep - 15:02

I...Missed you!
« Le trop de promptitude à l'erreur vous expose.  »


Six heure trente est une belle heure pour entamer la journée.  J'ai  tout de même pris le temps de m'étirer quelques minutes dans mon lit avant de me lever. Vieux réflexe!  Après une douche rapide, un jeans enfilé et un sweat trop large sur le dos, je sors de la maison d'un pas décidé. La première bouffée d'oxygène me saisit.  Je relève le col de ma veste et parcours machinalement les larges plaines qui borde la pittoresque bâtisse au toit de chaume.  En pleine errance, j'avance sans but, sans même réfléchir. Au contact de la nature, j'ai cette chance d'être comme dans ma bulle, comme protégée du monde. Cependant Rhéa ne tarde pas à inonder mes pensées. Depuis qu'elle m'a surprit faisant partie de l'ordre, elle hante mes jours comme mes nuits. Je n'arrive pas à la chasser et tout me rappelle les bons moments que nous avons pu passer ensemble. Heureusement je suis bien entourée. James ne me laisse pas tomber et prend soin de moi. J'ai de la chance d'avoir un ami comme lui et je remarque que je ne lui rend pas souvent son amitié.  Après quelques minutes de marche je décide de m'installer sur une souche d'arbre. je replace une mèche de cheveux derrière mon oreille et fixe l'horizon comme si je m'attend à voir arriver quelqu'un. Je me sens seule dans ce monde si vaste.  J'ai l'impression que Rhéa est partie avec mon cœur et que je ne le retrouverais jamais. Depuis quelques jours, je n'arrive plus à rester seul alors je pars me réfugier près de James, c'est le seul qui puisse me comprendre.

***

La matinée avait été longue et depuis que ma couverture est tombée, je m'enlise dans l'ennui. Je n'ai plus le goût à rien même le fait de jouer à la guerre contre les mangemort ne m'attire plus.  Onze heure! je ne peux plus rester ici. Après m'être habillée un peu plus dignement, je me rend à l'appartement des Potter. L'endroit m'est familier, c'est devenu ma deuxième maison depuis plusieurs semaines. Même si j'avais pu entrer sans frapper, je m'arrêtes néanmoins devant la porte. « Charlie … quel plaisir ! » Albus! Je ne m'attendais pas à le voir et encore moins dans cet accoutrement. je baisse la tête un peu gênée face à la situation. Cela faisait un moment que je ne l'ai plus recroisé et apparemment il n'a pas vraiment décidé de se prendre en main. Rapidement l'image de notre premier rapport me vient à l'esprit. En connaissant mes goût aujourd'hui on peut facilement comprendre mais à l'époque on ne peut pas dire que ce moment fut épique! "Albus... Laisse moi deviner tu viens de te lever!" Je lui affiche un sourire narquois. A l'époque Albus prenait quand même bien soin de moi. Je pense que si je n'avais pas été attirée par les filles, je serais certainement encore en couple avec lui. C'est un homme bon et intentionné et même si il parait être un laxiste fainéant, il possède un cœur en or et quand il aime il ne compte pas. On avait décidé de se mettre ensemble durant notre sixième année à Poudlard. Depuis notre entrée à Poudlard, c'était Albus mon confident et meilleur ami. On était très proche jusqu'à ce qu'il me présente James et que notre relation tue un peu notre amitié. On n'était forcément pas fait pour être ensemble. J'entre alors dans l'appartement et je parcours la pièce du regard à la recherche de James. Apparemment je manque de discrétion vu qu'Albus le remarque très vite. « James n’est pas là, si c’est lui que tu cherches ! »

Bien évidemment que c'est lui que je cherches mais je ne peux pas être "Cash" avec lui. Après tout derrière nos reproches et nos attaques incessantes, on s'apprécie mutuellement, juste que depuis notre séparation on à un peu de mal à communiquer. "Je t'en prie cesse de faire l'enfant! Tu te doute bien que je suis venue voir James. Ca fait un bail qu'on ne s'est plus vu toi et moi, excuse moi que ta gueule d'ange et que ton caleçon rouge n'aient pas traversé mes pensées!" Une nouvelle fois j'ai manqué de tact et je ne m'en aperçois que trop tard. Mais bon! Albus me connaît bien et sait que je ne veux pas être forcément méchante avec lui. Je lui affiche un sourire en coin puis m'effondre dans le canapé. Je constate très vite qu'Albus à déjà mit du désordre dans l'appartement mais je n'ai pas l'humeur moralisateur. Je vais attendre le retour de James et en attendant, je vais tenter d'avoir une discussion constructive avec son petit frère. "Je vois que t'étais en train de déjeuner... Ca tombe bien je meurs de faim!"

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neutral


avatar

› inscription : 19/09/2014
› hiboux postés : 187


MessageSujet: Re: I... Missed you ! {Charlie & Albus}   Sam 27 Sep - 18:20


I... Missed you !

Elle avait tout compris te concernant, c’était que la demoiselle te connais plutôt bien maintenant, rien qu’à Poudlard c’était déjà le cas, et bien avant que vous ne soyez en couple. Elle t’avait sourit narquoisement, un sourire qui te rappela les années où vous passiez votre temps à vous emmerder et a vous charrier, c’était drôles ces piques que vous vous lanciez, puis après il y eu votre amourette, et ça à tout changé. Tu t’étais toujours dit que Charlie ne serait jamais plus qu’une amie, qu’une confidente, comme une sœur. Puis finalement c’est devenu plus à l’époque. M’enfin, ressasser le passé n’étant pas dans tes habitudes, arrêtons d’en parler ! La belle brune avait sans doute compris pourquoi tu avais cet air si résigné et se ton dédaigneux car elle te rabroua comme elle savait si bien le faire, une réponse cinglante mais non voulue « Je t'en prie cesse de faire l'enfant! Tu te doute bien que je suis venue voir James. Ca fait un bail qu'on ne s'est plus vu toi et moi, excuse moi que ta gueule d'ange et que ton caleçon rouge n'aient pas traversé mes pensées! », ce qui te fis sourire. Charlie et son tact habituel, heureusement que tu en avais l’habitude, car sinon je pense que tu aurais pris un air décomposé au lieu de se sourire amusé sur ton visage. De plus, sa remarque te fit te souvenir que tu étais encore en caleçon, et que pour accueillir quelqu’un, ce n’était pas la meilleure des tenues, surtout quand c’est ton ex. Tu la laissas s’installer sur le canapé, ou plutôt s’affaler dessus. Oui, c’était exactement le mot qui convenait ! Elle regarda autours d’elle, sans doute pour évaluer les dégâts que tu avais faits dans l’appartement juste pour te lever et préparer ton petit déjeuner. Mais elle devrait avoir l’habitude, depuis le temps. C’est pas comme si on pouvait changer du jour au lendemain, sauf si on a reçu un sortilège dans la gueule, chose qui ne te ferait pas de mal. Tu croisas les bras sur ton torse attendant qu’elle dise ce qu’elle avait à dire –parce que Charlie à toujours un truc à dire !- pour aller enfiler un tee-shirt et un pantalon, c’était le minimum. La brunette avisa le bol de céréales qui te servais de petit déjeuner avant de lancer comme promis « Je vois que t'étais en train de déjeuner... Ca tombe bien je meurs de faim! » tu afficha un sourire satisfait avant de t’en retourner dans ta chambre tout en lançant « Fais comme chez toi, tu connais l’appart’, pas besoin de te faire visiter. ». Tu allas finalement trouver un tee-shirt noir –le premier qui se trouvais sous ta main- et un bermuda, ce n’était pas comme s’il faisait froid à l’intérieur, et si tu devrais sortir, tu changerais de pantalon. Tu retournas trouver Charlie, avant de t’installer sur le canapé à coté d’elle. « Tu sais, si j’arrêtais de faire le gamin plus personne ne ferait attention à moi comme tu l’as fait il y a quelques minutes ! » dis-tu avant de sourire, montrant que tu rigolais. « Comment tu vas ? » demandas-tu soudain plus sérieux. Tu savais que Charlie n’était pas au meilleur de sa forme et puis, même si cette tension régnait entre vous deux –surtout de toi à elle-, tu tenais toujours à elle et ne pas la savoir heureuse –chose que tu savais grâce aux conversations très intéressantes entre ton frère et ta sœur concernant l’Ordre lorsque vous vous retrouvez tous les trois, au même moment, dans l’appart- ne te réjouissait pas vraiment. Tu en savais long, mais surement pas autant que ton frère et ta sœur, étant donné que tu te barrais dès qu’ils parlaient de l’Ordre. Si tu avais envi de savoir ce qu’il s’y passait, tu en ferais parti. Tu repris ton bol de céréale pour en prendre une cuillère, t’enfonçant dans le canapé, regardant droit devant toi, attendant une réponse de Charlie.


HRP:
 

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: I... Missed you ! {Charlie & Albus}   

Revenir en haut Aller en bas
 

I... Missed you ! {Charlie & Albus}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I... Missed you ! {Charlie & Albus}
» Présentation de Albus Potter
» [Présentation d'un des decsandant d'albus dumbledore]
» CHARLIE X)
» Les Phénix d'Albus Dumbledore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RISE AND FALL :: no place like london :: le chemin de traverse :: les habitations-