Pour obtenir une capacité spéciale / un don,
vous devez en faire la demande avant d'écrire votre fiche ici.
N'hésitez pas à voter toutes les 2 heures !

Partagez | 
 

 Un drame est vite arrivé, allons-nous coucher... Shaiya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
deatheater


avatar

› inscription : 26/08/2014
› hiboux postés : 67


MessageSujet: Un drame est vite arrivé, allons-nous coucher... Shaiya   Jeu 4 Sep - 21:35

Pensez-vous que c'est un peu cliché ? N'importe, cette nuit-là, Jàck avait décidé de se promener dans le cimetière. Il avait beau ne pas être coutumier du lieu, il lui arrivait de s'y promenait histoire de remettre ses idées en place, avant les missions ou même lorsqu'il refusait de voir le reste du monde. Le jeune homme écrasa son mégot contre un pan de mur et avala une longue bouffée d'air. Frais, un petit goût de fumé venant d'une cahute du village non-loin, une grosse dose de sucre et avant tout, un côté musqué. Sur le coup, c'était plus qu'agréable et son analyse personnelle fit rire Campillo. Cela provenait des plus récents cadavres inhumés. Qu'importe, ils n'allaient tout de même pas se relever pour le bouffer ? Et même, un peu d'animation, ça ferait marrer Werner. Les mains libres, le Mangemort agrippa aux barreaux situés en haut et fit une traction pour se hisser, escaladant dans un léger effort le mur du cimetière. Certes, il aurait été aisé de déverrouiller le portillon d'un simple sort, mais trois facteurs lui avait donné envie de faire différemment. Premièrement, la musculation qu'il pratiquait régulièrement n'aurait servi à rien à part lui octroyer un corps parfait s'il ne l'utilisait que dans la salle ou pour plaire aux minettes sortant à peine de l'école de magie leur diplôme en poche. Deuxièmement, c'était tellement évident et habituel de passer avec un sort que tout le monde était ensuite au courant. Il aurait été aussi discret de signer un registre à l'entrée. Et dernièrement, n'étais-ce pas plus sympathique de faire ainsi ? Il enjamba les piques avec précaution, souvenir d'une fois où il avait ruiné l'entre-jambe d'un jean en voulant aller trop vite. Un saut le fit rebondir adroitement parmi les graviers qui crissèrent à l'impact.

Pour Jàck, se promener dans ce cimetière était comme visiter une vierge. Il fallait avancer précautionneusement et, quand la lumière de la lune baissait, presque à tâtons pour ne pas heurter quelque chose de douloureux. Et surtout... surtout... il ne fallait pas mettre plus de lumière qu'une bougie, car on ne voulait surtout pas tout voir. Enfin, au moins, ce lieu morbide n'avait pas à être rassuré pendant des heures. Mais le jeune homme y avait plus d'une fois trouvé du sang sur une tombe ou entre deux stèles. Rites sacrificiels, animal blessé ? Rien à foutre. Alors qu'il avançait parmi les dernières demeures de dizaines de trépassés, il aperçut un peu plus loin un flash de lumière pendant un instant. Un ver luisant, une apparition mort-vivante, un sort aussi long qu'un battement de cœur ? La curiosité piqua tendrement la conscience de Jàck et il avança vers là où il lui avait semblé voir ce phénomène, assouplissant son pas afin d’émettre un peu moins de son, tâche ardue vu la composition du sol. C'est sans arme qu'il avançait, n'était mû par aucune intention négative. Mais une fois arrivé sur place, les lieux étaient déserts. Rien à part les ombres mouvantes que l'on croit toujours apercevoir dans la nuit noire. Celles qui, quand on est de garde, te convainc que tu vas te faire attaquer. Cet arbre, n'était-ce pas un membre de l'ordre qui avancerait en rampant ? Mais dans le cas présent, Jàck était loin de craindre l'ordre. Ne leur était-il pas de toute façon supérieur ?

Légèrement désappointé, il s'adossa, debout et une jambe repliée, à un haute pierre tombale, presque un monument sur lequel on pouvait lire :
Colin Crivey, 1981 - 1998, blablabla.
Une tendre lumière dorée baigna le visage du Mangemort alors qu'il allumait un cigarillo à l'aide d'un vieux Zippo. Très vite, une douce odeur de tabac emplit les environs directes alors que la fumée sortait en volutes de sa bouche. Un Zippo... Il utilisait un objet moldu pour le simple plaisir de soupeser l'objet, lui avouant un certain cachet. Et puis, utiliser sa baguette pour tout donnait l'impression qu'on y était esclave ou qu'on en faisait trop. L'arme nucléaire était dissuasive, mais bien présente.

La respiration du Campillo accéléra peu à peu. Quelque chose se passait d'une façon différente, quelques sons lui parvenaient. Une musaraigne qui passait en trottant, un souffle de vent faisant se promener des feuilles raclant sur les pierres... Ou autre chose peut-être ? Quoi qu'il en soit, il ne savait pas d'où cela venait. Allait-il se faire arrêter aujourd'hui, se serait un soulagement que de casser quelques gueules. Il se mit à chantonner doucement d'une voix grave :

J'étais tranquille, j'étais peinard, accoudé au flipper...

A ce moment là, une main se posa sur son épaule, dans le seul angle qu'il ne surveillait pas... ( TADUM ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neutral


avatar

› inscription : 13/08/2014
› hiboux postés : 121


MessageSujet: Re: Un drame est vite arrivé, allons-nous coucher... Shaiya   Ven 5 Sep - 19:05


Shaiya & Jack

« Un drame est vite arrivé, allons nous coucher...»



Un cimetière ? Voilà un lieu bien étrange pour y trouver une jeune femme non ? Si de surcroit on prend en compte le fait qu'il fasse nuit noire depuis déjà un bon moment. Un vent glacial soufflait sur l'ossuaire, les bruits étranges de la nuit et la faible lueur de la lune pleine rendait cet endroit encore plus glauque que les autres nuits. Aucune lumière, pas même celle d'une lanterne. Shaiya aimait le calme que l'on pouvait trouver dans la nécropole, marcher à tâtons, être à l'affût du moindre bruit, alerte, attentif à chaque petits sons de peur qu'un fantôme ou pire s'empare de votre être assez idiot pour trainer dans cet endroit maudit par les temps qui courent. Parfois elle arrivait même à se faire des belles frayeurs toute seule. Mais notre brunette n'était pas là simplement pour le calme angoissant de l'endroit même, en fait elle aimait les cimetières ceci étant dû au faite qu'elle  allait rendre visite à son père assez souvent ce qui la conduisait irrémédiablement au cimetière puisqu'il était depuis sa plus jeune enfance mort. C'était son héros, son exemple comme elle le plaisait à l'appeler, même s'il n'était plus, cette jeune rebelle pensait qu'il pouvait la voir de son perchoir céleste, naïve me direz-vous, certainement, mais je me moque pas mal de votre avis.



Recouverte par sa cape noire épaisse, sa large capuche recouvrant sa chevelure brune, le reflet de la lune éclairant ses pupilles azurs, la belle avait déverrouillé la porte du cimetière, pas d'escalade pour la belle bien que ce soit tout à fait son genre d'aimer passer par-dessus les barrières, mais le chemin de base suffirait à la jeune femme ce soir. Sans lumière, elle marchait entre les tombes, connaissant son chemin par coeur, si ses pas de chat laissaient des traces à vie dans le sol elle emprunterait chaque semaine les mêmes, les habitudes ont la vie dure vous savez, hey oui notre belle lorsqu'elle cherche du calme vient dans cimetière étrange oui.... Elle se figea, observant une calligraphie sur un des pierre tombales . L'arrondie des lettres était parfait, le style un peu romanesque de cette inscription plaisait beaucoup à Shai', elle se plaisait à suivre son contour du bout de ses doigts fins, caressant le marbre avec douceur, ressentant chaque grain, chaque défaut de cette noble pierre, ça lui rappelait l'inscription sur la tombe de son géniteur. Elle pris une grande inspiration, pupilles closent, la tête relevée vers le ciel, pensive, songeuse. Lorsque ses billes bleus se montrèrent de nouveau, elles étaient brillantes presque humide. Ce n'était pas le genre de la belle de verser des larmes calmez vous je n'ai pas dit qu'elle pleurait simplement elle était un peu ému, cela arrive à tout le monde. Elle se recula d'un pas, observant un pot remplit de fleurs fanées. Elle parut surprise de voir dans celui-ci une inscription sur un vieux parchemin: "A mon bien aimé". La belle siffla et brandit sa baguette et en moins de deux secondes les fleurs avaient pris feu et le parchemin aussi. Oui vous l'aurez compris Shai et sa mère ce n'est pas le grand amour, elle a toujours pensé que son père méritait mieux que cette femme amère qu'il avait épousé.Dommage pour la dame de ce pauvre mort qui aura servit de passe colère à la brunette.
Faut croire que la lueur rougeoyante des flammes attira un curieux, car des bruits de pas bien que discrets finirent par l'interpeler, faisant cesser la danse aguichante des flammes, se tapissant derrière une énorme pierre tombale elle observa un homme se faufiler parmi les cadavres enterrés. Un sourire espiègle se dessina sur ses lèvres pulpeuses recouverte d'un léger rouge à lèvre. Bien que la lueur de la lune ne permettes pas de décrire chaque contour de son visage elle semblait reconnaître l'homme qui venait de se poster à moins de deux mètres de sa cachette. Qui était-ce ? Elle n'avait pas la moindre idée de son prénom mais, son visage lui était familier, elle le croisait de temps à autre. Ils échangeaient des regards, des sourires parfois des expressions un peu plus complexes, mais elle n'avait jamais été l'interpeller, elle trouvait ça tout bonnement excitant de se chercher du regard sans pour autant se rentrer dedans. Mais la belle se sentait d'humeur plus taquine qu'à la normale aujourd'hui, observant les directions qu'il balayait des yeux elle fonça vers lui par son angle mort et caressant son épaule légèrement une fraction de seconde murmurant : << Ce n'est pas prudent d'errer dans un cimetière en pleine nuit qui sait qui tu pourrais y rencontrer ....>> avant d'aller vers une autre cachette sans qu'il la remarque.
La belle était en mode récréation et elle savait se divertir avec malice cette petite sorcière. Elle se mordillait la lèvre observant la réaction du jeune homme avec intérêt, à l'affut d'un mouvement de sa part, d'une parole ou toutes autres choses. Que le jeu commence j'ai lancé les dés et commencé à avancer sauras-tu me rattraper ?C'est à tout tour mon joli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deatheater


avatar

› inscription : 26/08/2014
› hiboux postés : 67


MessageSujet: Re: Un drame est vite arrivé, allons-nous coucher... Shaiya   Sam 13 Sep - 13:26

Jàck connaissait absolument chaque pierre, chaque motte de terre rebelle, chaque sépulture abîmée par la moisissure du temps. Ce cimetière il l'avait plus de fois visité qu'il n'avait pu effleurer la peau de sa future promise. En même temps, elle, il ne la connaissait probablement pas, il n'avait même pas encore imaginé son nom, seulement des cheveux soyeux. Alors quand il voulait changer d'idée, il s'entrainait à reconnaître les odeurs de ce charnier domestiqué. Ou quand il était perdu. Mais c'est justement une flagrance qui l'avait égaré. Une odeur féminine mais présente, comme un souvenir qu'il n'avait jamais connu, un rappel de son avenir. Cette odeur traînante passait derrière lui, puis devant, jouant avec ses nerfs comme avec sa conscience et son désir. Un contact léger d'une main sur lui, l'odeur qui l'inondait avant de s'écarter à nouveau. Jàck se retourna rapidement, mais trop tard pour voir dans quelle direction était parti la voix. De la provocation pure et dure, voilà ce que c'était. Une sensation sensuelle et intrigante, et son regard fouilla la pénombre sans succès. Déjà quelques visages féminins traversaient son esprit à la recherche de la propriétaire de ses intonations. S'il l'avait déjà entendu, ce n'était que de loin, et il pouvait donc exclure toutes les personnes qu'il côtoyait régulièrement. Peut-être étais-ce elle ? La voix était assez sensuelle et joueuse pour l'être. Cette silhouette mainte fois croisée, sans jamais l'avoir abordé. Dans le doute, un Cigarillo s'imposait.

Jàck jeta le mégot du précédent et en alluma un nouveau afin de réfléchir, garder son calme, une veine palpitant légèrement sur son cou. Combien de nuits lui avait-elle fait tenir éveillé ? Beaucoup trop. La fumée âcre et légèrement vanillée s'envola dans la brume nocturne. D'une voix calme, il lança :

Oh dans tout les cas, je ne crois pas que j'ai grand chose à craindre... N'empêche que ...

Jàck tourna brusquement sur un côté, persuadé que la demoiselle se trouvait là. Échec total. S'était-elle tenue là ? Son odeur était présente. C'est alors sans violence, en toute lenteur qu'il sortit sa baguette de noisetier afin d'incanter une série de sorts informulés. Une vieille astuce Campillo. Non pas qu'ils aient créés de sorts. Ou en tout cas, aucun marquant. Mais ils avaient, de façon héréditaire, un talent pour comboter. Enchainer rapidement de petits sorts pour rendre un résultat intéressant. D'un point de vue, on verrait une ombre, probablement Jàck, fouiller de façon peu classe chaque recoin du cimetière, en vain. N'importe qui aurait pu éclater de rire, jusqu'à ce que Shaiya puisse sentir une main sur son cou, dans une poigne ferme mais non agressive, la main encore chaude d'avoir tenue du tabac fumant. Il était presque apparu devant elle, ayant projeté une illusion au loin et la poussait légèrement contre une pierre érigée là, sans lui faire mal, de façon presque à l'allumer, humant son parfum. Le Mangemort la fixa longuement de ses yeux bleus, plongeant son regard dans le sien avant de se pencher vers son oreille, en murmurant d'une voix mêlant acidité, provocation et désir :

Par exemple, on peut rencontrer une espèce de cinglé près à faire beaucoup de choses à une pauvre demoiselle perdue. Même s'il est ... amusé de finalement tomber sur vous, certaines affaires pourraient ne pas vous plaire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neutral


avatar

› inscription : 13/08/2014
› hiboux postés : 121


MessageSujet: Re: Un drame est vite arrivé, allons-nous coucher... Shaiya   Mer 24 Sep - 15:43


Shaiya & Jack

« Un drame est vite arrivé, allons nous coucher...»

C'est excitant n'est-ce pas ? Quel magnifique jeu que celui de la provocation. La belle se tapissait de tombe en tombe sans se soucier que l'homme à sa poursuite allait finir par lui tomber dessus. Malheureusement le leurre du sorcier a eu raison de la belle, tellement facile qu'elle n'avait pas soupçonné qu'elle allait tomber dans le piège de l'illusion. Que voulez-vous la belle aime jouer mais on ne peut pas tout le temps gagner, enfin la partie n'est pas terminée n'est-ce pas ?
C'est donc un peu surprise qu'elle sentit une main maintenir sa carotide, la poussant contre le marbre gelé. Brutal sans vraiment l'être, plutôt ferme. Le sourire qui se dessinait alors sur les lèvres écarlates de la brunette montrait une certaine satisfaction quant à la tournure de ce jeu. Elle ne décolla pas un instant son regard du sien, son rythme cardiaque avait fait un bon sprint à l'instant où son dos se retrouva collé à la pierre, coincée c'est ce qu'elle était ou peut être qu'elle en avait simplement l'air qu'en pensez vous ? << Par exemple, on peut rencontrer une espèce de cinglé près à faire beaucoup de choses à une pauvre demoiselle perdue. Même s'il est ... amusé de finalement tomber sur vous, certaines affaires pourraient ne pas vous plaire...>> Annonça-t-il d'une voix incisive et provocante au même titre que les paroles de la belle quelques minutes plus tôt. Le son de sa voix, le souffle sur sa nuque lui arracha un frisson, qui accentua son expression satisfaite :

-<< Est-ce que vous êtes en train de me menacer ? C'est bien imprudent de menacer une personne en la jugeant inoffensive, les apparences sont parfois trompeuses... Méfiez vous ! >>

 Annonça-t-elle d'une voix légèrement plus ferme et froide. La provocation est une arme qu'il faut manier avec prudence. Il la tenait toujours par le cou mais cela ne semblait pas lui faire peur. Elle ne se sentait pas en danger, non elle ressentait même plus une attraction étrange envers lui qu'un sentiment d'insécurité . Passer des mois à se croiser, à s'imaginer des scénarios de rencontre pour en arriver finalement à ce jeu de provocation dans un cimetière, personne n'aurait pu le prévoir.
La belle ne pouvait pas réellement retourner la situation en sa faveur avec la force, il fallait donc faire preuve d'intelligence ou de malice. Un silence s'installa, on dit que certaine personne n'ont pas besoin de se parler pour se comprendre mais quel conversation pouvaient-ils bien avoir durant cette minute de silence. La belle entra alors en action profitant de ses regards pleins d'ambiguité, rapidement mais d'une manière ferme elle saisit la veste de Jack, l'attirant contre elle, le temps qu'il réagisse elle avait déjà passée son pied derrière le sien, exerçant une pression sur lui du côté de son pied elle le fit perdre l'équilibre assez de temps pour se dégager. Il se retient au marbre et la brunette amorça un rictus satisfait alors qu'elle se trouvait maintenant à sa gauche.

- << Et maintenant qu'est ce que vous pourriez bien me faire qui pourrait me déplaire ? Je suis curieuse ... Je pensais que notre rencontre serait plus banale un simple "Salut ça va ?" m'aurait déçue mais là  ça commence réellement à attiser ma curiosité...>>

Elle jouait avec son regard de nouveau, elle se mouva, marchant de sa gauche à sa droite, elle saisit rapidement son cigarillo de sa main , elle le porta à sa bouche inspirant une longue bouffée, recrachant un épais nuage de fumée. Il ne disait toujours rien, pourquoi ?


-<< Allons tu fais le timide à présent, tu ne croyais tout de même pas que j'allais te laissé gagner si facilement nan ?>>

Elle n'avait pas l'habitude d'être si farouche c'est juste qu'il l'avait provoqué en la bloquant ainsi et qu'il n'avait pas l'air indifférent à son charme sinon pourquoi ils s'étaient croisés si souvent sans se parler, pourquoi ses regards plein de désir pour baisser la garde si facilement ?
Le jeu ne fait que commencer, prenez un ticket pour parier sur celui qui cédera le premier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Un drame est vite arrivé, allons-nous coucher... Shaiya   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un drame est vite arrivé, allons-nous coucher... Shaiya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un drame est vite arrivé, allons-nous coucher... Shaiya
» Allons-nous avaler cette fois-ci la couleuvre
» Un étrange marécage : Qu'allons nous y découvrir ?[FlashBack Berenice, Tatsou, Phoebe Bellamind, MS]
» Non Inultus Premor IV Qu'allons nous faire ?
» Allons-nous un jour trouver la sortie ? [Pv Pelage d'Emeraude]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RISE AND FALL :: a place to hide :: le village pré-au-lard :: le cimetière du souvenir-