Pour obtenir une capacité spéciale / un don,
vous devez en faire la demande avant d'écrire votre fiche ici.
N'hésitez pas à voter toutes les 2 heures !

Partagez
 

 Until it's gone !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

Anonymous



Until it's gone ! Empty
MessageSujet: Until it's gone !   Until it's gone ! EmptyLun 28 Juil - 13:51


Lily Potter
citation




nom : Potter. Un nom des plus connu par les temps qui courent et pourtant, si elle est fière de son patronyme, elle ne le montre guère, préférant faire ses armes sous son seul prénom. Sous sa propre fougue. prénom(s) : Lily. Un prénom donné afin de rendre hommage à sa défunte grand-mère. La sorcière en est très fière et le porte la tête haute. Son second prénom, Luna, lui vient de sa marraine. Un air rafraîchissant qui lui a apprit à sourire à la vie en toutes circonstances. A rester soi-même, qu'importe le regard des autres glissant sur vous dans un jugement austère. âge : écrire Lorsque décembre arrivera, les premiers flocons de neige fêteront ses vingt-quatre ans. En attendant, elle maintient ses vingt-trois ans avec fierté, étant la plus jeune tireuse d'élite à réussir à être titularisée au sein du ministère anglais. nationalité : Lily est anglaise de naissance, née à Sainte-Mangouste, mais aussi de part l'origine de ses parents. statut civil : Célibataire. Elle s'est un peu trop occupée de sa carrière dernièrement pour avoir remarquer les regards autour d'elle. Mais au fond, son cœur semble être épris sans même que la brune ne s'en rende compte. orientation sexuelle : Hétérosexuelle. Désolée ladies mais cela ne fonctionnera pas. nature du sang : Lily aurait pu être de sang-pur en raison de la nature magique du sang de ses parents. Cependant, son père étant un sang-mêlé, la demoiselle est fière d'avoir du sang de moldu dans ses veines, faisant d'elle une sang-mêlée. ancienne maison : L'ambition, la ruse et cette volonté de toujours réussir à obtenir son indépendance auraient pu conduire la jolie brune chez les serpents. Mais en digne représentante de ses parents, c'est chez les lions qu'elle atterrit et fit ses armes de jeune sorcière. métier : Plus jeune tireuse d'élite au ministère de la magie anglais titularisée depuis plus de cinquante ans. particularité / don : //[size=11] baguette : une plume d'hyppogriffe est emprisonnée dans un bois de cyprès, sur environ vingt-six centimètres. patronus : un chat épouvantard : voir le corps sans vie de ses frères sous ses yeux, morts pour sauver la sienne. groupe : Comme tous les membres de la famille Potter et Weasley, Lily ne fit pas exception en rejoignant les membres de l'Ordre du Phénix à la sortie de Poudlard, forçant alors le passage dans une volonté réelle d'affirmer son indépendance et ses choix. crédits : Tumblr
Téméraire
Indépendante
Fière
Franche
Souriante
Rancunière
Impulsive
Ambitieuse
Sensible
Obstinée

for the daily prophet
Etre une Potter peut ouvrir de nombreuses portes pour la jeune demoiselle qui pourtant se refusait entièrement à ses bassesses. Si elle est devenue tireuse d'élite, c'est entièrement grâce à son mérite : elle le revendique haut et fort et gare à ceux qui prétendront le contraire ; Cadette de la famille, elle n'a pourtant jamais été dans l'ombre de ses frères, sachant s'imposer en toute modestie ; A toujours eu de bons résultats, sans être excellente non plus. Sans trop travailler, non plus. Lorsqu'elle voit à quel point sa cousine Rose travaille, Lily se met à penser qu'elle a dû hériter du don de sa mère : retenir les choses assez rapidement ; A placé un écriteau "Interdit d'entrer" mordant dès l'âge de douze ans sur sa porte de chambre. Bien que Lily soit très proche de ses frères et ses parents, elle a toujours eu ce besoin d'indépendance et la revendiqué dès le plus jeune âge. D'ailleurs, Albus s'est déjà fait mordre le doigt ; Lily possède une relation assez fusionnelle avec ses frères dans le sens où elle a besoin de les voir au minimum une fois par semaine et s'énerve rapidement lorsque cela ne peut se produire. Inconsciemment, elle a besoin de leur aval dans ses choix, bien qu'elle aime penser le contraire ; Elle idolâtre toujours James bien qu'avec moins d'intensité et possède une complicité exceptionnelle avec Albus malgré le fait qu'elle reste sa sœur avant tout ; A toujours été fasciné par les sortilèges. Petite, déjà, elle espionnait doucement sa mère ou son père lorsqu'ils venaient à en lancer à la maison. Mais ceux qu'elle préfère reste les sortilèges d'attaques pour le caractère brut et rapide de leurs couleurs et les sortilèges défensifs pour la luminosité de leur apparition ; C'est pourquoi, Lily rejoignit le club de Duel assez rapidement tandis que de nombreuses personnes semblaient convaincus qu'elle avait hérité du don de ses parents pour le quidditch. Bien au contraire, la demoiselle se débrouille sur un balai mais n'est guère à l'aise, contrairement au sortilège de chauve-furie qu'elle apprit de sa mère après avoir entendu son histoire de nombreuses fois, avec des yeux emplis d'admiration enfantine ; C'est par son talent pour les duels et la rapidité et précision de ses gestes que Lily put devenir tireuse d'élite ; Malheureusement, à force d'avoir pris confiance en elle dans ce domaine, elle en est devenue très téméraire. A force de n'avoir peur de rien, elle risque bien d'y laisser quelques plumes ; A cause de cela, elle fut entraînée avec d'autres camarades de promotion à feindre le couvre-feu de nombreuses fois lors de ses années poudlariennes. La demoiselle se souvient encore comment elle a serré les fesses et passée une nuit blanche après s'être faite pincer par le concierge, de peur que ce dernier n'envoie un courrier à ses parents. Il faut dire que les remontrances de Ginny sont assez mémorables ; Lily apprécie beaucoup son grand-père Arthur qui l'entraînait souvent avec Albus dans la réserve au fond du jardin où il tentait de comprendre le fonctionnement des objets moldus. ; Contrairement aux apparences, Lily n'est pas la Potter qui a le plus d'amis : la faute à sa langue et sa chasse aux mensonges. En effet, très franche, la demoiselle ne supporte pas qu'on lui cache des choses ouvertement ni même qu'on ne lui mente. Elle prend alors cette technique pour une attaque personnelle ; Elle a toujours essayé de le masquer mais les boursoufflets ne sont pas spécialement ses amis. Son père lui en a offert un à ses cinq ans mais la petite ne l'approchait guère et au contraire, avait tendance à s'en éloigner prestement. Le fait de ne pas savoir où se trouve leurs yeux ou leur derrière la perturbent grandement ;  


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


que pensez-vous de la valeur du sang ? Lily n'a aucun avis tranché sur la valeur du sang. Pour elle, la valeur d'un homme ne se mesure pas à son sang mais à ses actes. Cependant, elle ne peut supporter cette aberration datant du Moyen-âge condamnant une personne car elle n'est pas de parents sorciers depuis des générations. Ses valeurs ont été inculqué aux enfants Potter dès leur enfance et elles n'ont jamais été remises en question.


behind the mask
prénom / pseudo : Nanou âge : Majorité acquise depuis un moment, déjà ! région : France ; région Rhônes-Alpes disponibilité : 4/7 mais je serais surement absente de mercredi à lundi prochain. Désolée guiz. avatar choisi : Crystal Reed


Dernière édition par Lily Potter le Mar 29 Juil - 10:45, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Anonymous



Until it's gone ! Empty
MessageSujet: Re: Until it's gone !   Until it's gone ! EmptyLun 28 Juil - 13:52


it does not to do dwell on dreams
and forget to live






"A Albus, mon frère bien aimé, a qui je dédie ce souvenir fugace qui hante ma mémoire."
1er Septembre, neuf ans de Lily.

« Allez morpion, aux vacances de Toussaint ! » lui lança Albus tout en ébouriffant ses cheveux, le sourire aux lèvres. Détournant le regard, la gamine garde la tête haute en pinçant les lèvres, comme si cela ne la dérangeait pas. Impassible comme un roc malgré un air évident de contrariété. «C’est çà. Je m’en fiche, maman a dit que je pourrais prendre ta chambre. » ce qui effaça rapidement le sourire sur le visage du brun qui se tourna vers Ginny dans un long « Mamaan ! ». Certes, ce n’était pas totalement vrai mais cela, la petite Lily ne le savait pas encore. Peinée lorsque James dût partir pour Poudlard, ce fut un coup encore plus dur lorsqu’Albus fit lui-aussi sa lourde valise. La petite famille avait beau être réunie sur le quai de la gare et le train prêt à partir, la petite gamine gardait ses distances avec ses frères, blessée de ne pas pouvoir partir avec eux. Deux ans. Il lui faudrait attendre encore deux ans. C’était long. Trop long. Alors, triste et se sentant doublement abandonnée, la petite Lily avait le visage fermé et traînait des pieds lorsqu’ils durent se rendre à la gare. Sa mère lui ordonna même de s’asseoir sur la valise de son frère sur le chariot afin qu’ils n’aient pas tout le temps besoin de se retourner pour voir si elle suivait ou alors de la tirer par la main tandis qu'elle shooterait dans des pierres imaginaires. Fière comme un paon, elle ne voulait pas leurs montrer que cela l’affectait mais elle ne pouvait pas feindre l’inverse non plus. Mentir n’était déjà pas dans ses habitudes. James tenta bien de la faire rire mais il savait qu’il ne pouvait rien contre ce mal qui habitait sa cadette. Albus, quant à lui, tentait bien de la faire réagir mais la petite était aussi obstinée qu’un buffle. Alors les derniers adieux arrivèrent lorsque le contrôleur siffla une première fois le départ. Refusant de faire un câlin à Albus, Lily resta plus longtemps dans les bras de James, surement plus habituée à ses départs pour Poudlard depuis maintenant deux ans que dans une vaine tentative de rendre jaloux le benjamin. Les garçons finirent par s’éloigner alors que la fumée commençait à emplir le quai, les cachant partiellement aux yeux de la gamine. « Lily, ce n’était pas gentil ! » la réprima sa mère tout en passant une main sur ses épaules pour la caler contre elle mais elle ne l’entendait pas. Tout ce qu’elle voyait, c’était cette tignasse brune qui s’éloignait toujours plus loin, martelant alors son pauvre cœur d’enfant de ce sinueux et angoissant sentiment d’abandon. « Ne t’en fais pas, ma chouette. Ils reviendront dans un mois et demi. » continua son père en posant une main sur sa petite tête nattée. Un mois et demi. C'était long, très long. Elle aurait eu le temps d'apprendre où ce dernier cachait ses cartes de chocogrenouilles favorites, voire même de dépasser le mètre au vol sur mini-balai. Ce fut comme un déclenchement. Un mois et demi. C’était trop long. « Albuuuuus ! » cria la gamine avant de s’élancer pour se jeter dans les bras de son frère, une larme coulant sur sa joue. « Allez, tu seras la gardienne de ma chambre, d’accord ? » ce à quoi elle acquiesça sans dire un mot, trop émue, alors que James lui ébouriffait les cheveux affectueusement tandis qu’elle séchait sa petite larme. « On t’écrira tous les jours, Lily ! » promis l’aîné alors que les deux grimpaient dans le train avant qu’il ne se mette en marche. Tandis que le train commençait à rouler, la gamine courut aussi vite qu’elle le pouvait afin d’avoir toujours en visuel ses deux frères qu’elle chérissait tant. Bien entendu, le train fut plus rapide et elle finit par les perdre de vue. La maison lui parut interminablement vide durant ses deux ans où elle ne put les rejoindre, développant alors chez la demoiselle ce sentiment d’indépendance qu’elle chérit tant aujourd’hui mais également une légère rancune envers ses frères qu’elle traduisait par une franchise excessive et parfois blessante. James tient pourtant sa promesse… du moins, la première semaine.


-.-.-

" A mon frère James, qui m'a toujours fasciné autant qu'il m'a soutenu. Ta petite fleur qui sur ton épaule aimait tant se reposer. "
10 Août, onze ans de Lily

Cachée derrière la porte, la petite brunette tentait de regarder dans la chambre de son frère sans être vu. Sa mère l’avait envoyé le chercher alors que ce dernier s’était enfermé dans sa chambre afin de réviser ses derniers devoirs de vacances. Curieuse comme un pou, Lily était montée à pas de velours et s’était hissée jusqu’à la porte de la chambre de son frère sans bruit afin de pouvoir l’observer en silence. James avait toujours été son modèle, d’aussi loin qu’elle ne s’en souvienne. Petite, c’était lui qui lui avait montré comment voler sur un mini-balai et surtout comment remonter en selle rapidement derrière une chute. Même si la petite en avait chougnée dans les jupes de sa mère, c’était le calme de son grand frère qui l’avait remise en confiance pour retenter, le jour d’après. Il fallait dire qu’elle s’était quand même foulé le poignet et l’onguent indiqué dans ce cas de figure n’avait rien de l’odorat de la rose. C’est alors qu’elle avait entendu des bruits bizarres. Ouvrant délicatement la poignée de la porte, Lily grimaça lorsque cette dernière couina silencieusement. Son geste en suspens, elle attendit que son frère ne la démasque mais rien ne vient. Elle eut sa réponse quelques secondes plus tard alors qu’elle lançait un coup d’œil par la petite ouverture qu’elle venait d’avoir. Son frère était debout, en train de se battre avec un livre qui semblait avoir des dents. Les manuels de Poudlard étaient-ils tous aussi cools ? Se mordant la lèvre inférieure tout en regardant le combat acharné du livre contre son frère, la gamine avait des étoiles dans les yeux. C’est alors que le livre décida de se rebeller et James dût lui courir après dans la pièce. La bouche semi-ouverte, la gamine observait et suivait ce combat acharné avec passion et silence, ce qui était bien difficile pour elle. Mais où était-il et que faisait-il ? Dans cet angle, la petite n’arrivait pas à voir sans avoir à pousser de nouveau la porte, ce qui risquait de la griller à cause du son. Elle était certaine que son frère allait faire un truc génial et ne pourrait pas l’apercevoir. Elle en était déçue d’avance mais ne s’avouait pas vaincue. Se tortillant sur place, elle sursauta lorsque la porte s’ouvrit en grand, manquant de la faire tomber. « Lily… » Son frère avait l’air aussi excédé qu’attendri. Du haut de ses dix ans, la petite dernière offrit son plus beau sourire à son aîné. « Maman a dit à table ! » claironna-t-elle joyeusement avant d’attendre que son frère ne bouge en premier. « Tu m’espionnais ? » demanda-t-il sérieusement. « Non. Ce n’est pas de l’espionnage, c’est du renseignement. J’entre à Poudlard dans deux semaines alors je voulais savoir. » clâma-t-elle fièrement tout en relevant le torse. « Tu voulais savoir quoi ? » Ah euh… James avait toujours été le plus intelligent. Et le plus sage, aussi. Il fallait dire que Lily faisait pâle figure à côté. « Pour savoir comment ça se passait. Pourquoi tu as enfermé ton livre dans le tiroir ? Il fait des bruits bizarres. Il est possédé ? » commença-t-elle à le questionner en reprenant ses étoiles dans les yeux, sans quitter ceux de son frère qui dût la prendre par l’épaule pour la faire sortir de la chambre. « Allez viens, Maman nous attend. Elle va encore nous faire avaler de l’huile de foie de morue si on la fait trop attendre. » Lily grimaça. Tout mais pas çà ! Ginny avait trouvé l’arme ultime avec cette invention moldue. Merci papa de lui en avoir parlé ! « Mais ton livre, il a quoi ? C’est souvent comme çà à Poudlard ? Et les profs, ils donnent souvent des devoirs à faire pendant les vacances d’été ? Je suis certaine que toi, tu arrives à tout comprendre. Blablablabla » Petit à petit, le son des bavardages de la gamine s’estompent au fur et à mesure qu’ils ne descendent les escaliers pour rejoindre la cuisine. Cela avait toujours été ainsi : la gamine avait une irrésistible tendance à devenir très bavarde. Mélangé cela à son admiration pour son frère et vous aurez une source inépuisable !


._._.

" A mes parents, qui m'ont tant apporté et tant donné et que leur éducation a finalement porté ses fruits. "
1er Septembre, onze ans de Lily.

"Ha ah ! Je savais bien qu'il en manquait une. La dernière Potter ! Alors mon enfant, où allons-nous te répartir ?" Alors qu'elle tentait d'afficher un visage impassible, la petite Lily déglutit difficilement tout en gesticulant sur le vieux tabouret bancal. Le choixpeau avait beau être un passage obligatoire et non dangereux, elle le craignait pire que les soirs où sa mère se rendait compte que sa gamine restée debout pour continuer à s'amuser avec sa petite chouette, descendante de coquecigrue. James avait été envoyé chez les lions, comme ses parents et grands-parents avant elle. Une sorte de tradition familiale qu'elle rêverait d'honorer à son tour. Mais d'un autre, Albus avait été réparti à Serpentard, lui. Si cela ne manifestait ni rejet, ni colère chez leurs parents, la petite Lily était tentée d'aller rejoindre son cadet avec qui elle était si proche. Elle savait qu'en étant plus vieux de quatre ans, James avait ses propres amis et était bien trop vieux pour s'occuper d'une gamine comme elle. Et pourtant... "Hé bien, quel nœud ma demoiselle ! Gryffondor, Serpentard, ton cœur semble balancer bien plus que ta natte. Mais au fond de toi, où veux-tu aller ?" Lily se mit à stresser. Qui devait-elle choisir ? A travers les paroles du vieux choixpeau magique, elle avait l'impression qu'elle devait faire un choix entre Albus et James et ne pouvait décemment pas s'y adonner. Elle se le refusait. Je ne sais pas. Perdue, la gamine savait pourtant une chose : qu'importe son choix, elle ne voulait pas être dans l'ombre de ses frères mais bel et bien faire ses années pour elle. Avoir cette liberté de découvrir Poudlard avec ses propres yeux et non plus à travers la bouche des récits de ses frères et cousins/cousines. Elle voulait rejoindre Albus mais elle n'aimait guère les remarques des verts et argents qu'elle avait croisé dans le Poudlard express. Je ne suis pas une gamine se plaignit alors la gamine tout en faisant la moue alors que le choixpeau se mit à sourire au dessus de sa tête, suivant le cours de ses pensées. "Et bien, et bien. Une vraie petite Potter ! Comme ton père avant toi, tu es tiraillée par ton ambition et ton obstination mais il y a beaucoup de témérité et de fierté en toi, jeune fille. Chez les lions, tu t'épanouiras beaucoup plus si tu souhaites briller. Mais chez les serpents, ta place te sera également acquise." Briller. Elle pourrait briller, comme James ?! Malgré tout, son aîné représentait l'idéal d'excellence qu'elle aimerait atteindre. Leurs parents le prenaient toujours en exemple et depuis qu'elle avait l'âge pour se souvenir, Lily avait toujours été en admiration devant son aîné. Et puis, il y avait également eu sa défunte grand-mère qu'elle idolâtrait pour les contes et légendes qui circulaient sur elle. Celle qui donna sa vie pour sauver celle de son enfant. Celle qui sauva le monde de sa générosité. Lily avait tant envie de ressembler à cette femme qu'elle en avait même été déçu lorsqu'elle avait remarqué qu'elle avait la tignasse brune de son paternel. A sa mère aussi. Si forte et courageuse pour n'avoir véritablement aimé qu'un seul homme et l'avoir soutenu envers et contre tout. Son héroïne première pour la force qu'elle démontre au quotidien dans sa carrière, son couple et sa famille. A sa grand-mère Molly également. Pour sa force de caractère si bouillonnante qu'elle pouvait en devenir rapidement inquiétante mais si aimante et chaleureuse. Et puis, à son père, son héros pour toutes les épreuves qu'il a enduré et la bonté qui en ressort de lui alors qu'il aurait pu n'être qu'une épave après cette épreuve terrible. Oui, sa décision était prise et au fond d'elle, la gamine sentit son sang s'échauffait de fierté. Chez les lions pensa-t-elle avec conviction alors qu'elle redressait la tête tout en souriant. "Haha, tu n'as pas fini de surprendre ton monde, petite. Alors, pour toi, ca sera GRYFFONDOR !"


._._.


" A Shane Finnigan, pour ma capacité à allier oeilière et sentiment derrière un brin de complicité."
31 Octobre, seize ans de Lily.

Ah Halloween ! Si Lily devait compter ses fêtes préférées, Halloween arriverait dans le top trois. Juste après Noël, l’occasion pour toute la famille de se réunir autour d'une table. Mais Halloween, ah Halloween ! Pour ses décors festifs et soignés. Pour ses surprises rebondissantes et flippantes. Pour son bal qui annonce les premières réjouissances du château. Pour ses costumes tous plus fous les uns que les autres. Pour cette volonté communicative de faire sursauter son voisin sans que cela ne puisse paraître étrange ou déplacé. Oui, Halloween était sa fête moldue préférée malgré toutes les connotations étranges qu'elle prenait dans le monde moldu. Déguisée en banshee pour l'occasion, Lily avait entraîné ses amis au cœur du château alors que minuit commençait à sonner. Diling Diling. "Tchut, on va se faire remarquer !" marmonna l'un alors que l'autre répondait "Eddie, retire tes grelots !" Le jeune homme regarda alors sa cheville où un faux boulet pendouillé en l'honneur de son costume. "Hey ! ca fait partir du déguisement. Tu sais combien de temps ca m'a pris pour métamorphoser çà ?!" Oh, Sienna devait surement le savoir mais n'en avait que faire, si bien qu'elle frappa le jeune homme à l'épaule pour qu'il retire son artefact rapidement. "C'est encore loin ?!" " Moi, je te dis, on est perdu !" Guidant le groupe à coup de Lumos, Lily se retourna vers eux, un doigt sur la bouche. "Tchut, James et Albus m'ont dis que c'était dans le coin !"  avant de reprendre sa route comme si de rien n'était. Sienna leva les épaules en l'air tout en marmonnant ironiquement "Si James l'a dis..." Lily ne releva pas la pique. C'était assez fréquent avec sa meilleure amie. Mais voilà, l'aventure des jeunes sorciers devait s'arrêter ici bas. Un miaulement retentit. Une voix grinçante aussi. Le concierge n'était pas loin. Se regardant l'air paniqué, les quatre amis n'eurent pas à parler pour comprendre qu'il était temps de partir. Dans un envol d'étoles et de rires embarrassés, ils se mirent à courir dans les couloirs en prenant soin de ne pas se faire attraper. Un gros groupe a de la malchance là où un petit groupe survit. Eddie et Sienna partirent sur la gauche tandis que Shane et Lily s'en allèrent sur la droite. Un seul groupe sera poursuivi par le concierge et son chat. Un seul. Mais lequel ?! Lançant un coup d’œil derrière elle durant sa course, Lily croisa le regard de Shane avec qui elle échangea un rire à demi-masqué. L'adrénaline de la course et l'excitation de la chasse ne leurs laissaient qu'un rire mi-gêné, mi-communicatif. Que pouvaient-ils faire d'autres ?! Aucun des deux n'avaient envie de recevoir une beuglante de la part de leurs parents. "Viens !" ordonna Shane en attrapant la main de Lily pour la faire subitement bifurquer sur leur droite. "On va se cacher là !" Un placard. Un stupide placard à balais. Néanmoins, planqués derrière les balais à franches qui dépassaient, les deux étudiants attendaient le coeur en émois l'arrivée fatidique du concierge. Tournant son regard vers Shane, Lily mit subitement sa main devant sa bouche afin de ne pas exploser de rire. Ce qui était à moitié peine perdue. " Quoi ? Qu'est-ce que j'ai ?" "Des cheveux blancs. Ou de gros vers blancs dans les cheveux, si tu préfères mais c'est hideux. On dirait vraiment que ça grouille là-haut !" expliqua-t-elle tout en pouffant de rire aussi silencieusement dont elle était capable. En effet, terré derrière les balais à franges, ces derniers avaient tendance à venir se confondre dans les cheveux mis en bataille par le jeune homme. "Tu peux parler avec ta coloration de mamie !" répliqua le jeune homme en se moquant de la teinture blanche que Lily avait appliqué à ses cheveux afin de se rendre plus crédible dans le rôle de la banshee. Riant ensembles, les deux étudiants continuaient à se chamailler comme ils le faisaient souvent depuis leur cinquième année. Chamaillerie non anodine mais dont la jeune Potter n'en voyait qu'un film sincère d'amitié. Il est vrai que c'était le cas. Au début. Mais avec le temps, des sentiments s'étaient développés entre les deux protagonistes sans même que la brunette ne s'en rende compte. Lily avait les oeillières de son paternel lorsque les sentiments étaient en jeu. Serrés au fond du placard, les deux amis se chamaillaient tout en se rapprochant doucement. Ils n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre, si bien qu'ils pouvaient sentir le souffle sur leur joue. Tactique amoureuse ou pur hasard, tout dépend du point de vue. Passant une main dans les cheveux de la demoiselle tout en se moquant gentiment de son déguisement cadavérique, Shane se rapprocha de Lily doucement mais surement. Pourtant, jamais personne ne sût s'il avait une autre idée en tête car la sorcière se cabra alors en posant un doigt sur la bouche du jeune homme tout en tournant la tête vers la porte. Elle avait entendu du bruit. Se pourrait-il que cela ne soit le concierge qui débarque ? Tout en s'accroupissant, elle indiqua par de petits gestes secs au jeune homme de faire pareil. Mais non, ce ne fut qu'un fantôme qui traversa la pièce de part en part sans faire attention à eux. "Je crois qu'il est parti de l'autre côté. Tu viens, on rentre ?" Question rhétorique car la demoiselle s'était déjà éloignée de quelques pas, cassant bien malgré elle l'alchimie qui s'était tissée entre les deux sorciers. "Euh... oui." Au final, ce ne fut pas cette nuit qu'ils trouveraient l'assemblée secrète des fantômes sans tête !


._._.


" A moi-même, quand j'aurai cent vingt-six ans, plus aucune dent réelle et que ma mémoire commencera à me faire défaut, m'entraînant alors dans un abysse profond d'où je ne sais si je me relèverai. "
15 août, vingt-trois ans de Lily

Lily était éreintée. Vidée complètement de ses forces. Et pourtant, elle était là, souriante bien que s’appuyant discrètement contre le mur. Une serviette en main, elle s’épongea le front tout en riant avec ses camarades. Finalement, elle finit par se laisser glisser sur le banc en bois. Morte, elle était complètement morte mais si heureuse. Aujourd’hui avait eu lieu son examen final. On ne lui avait rien dis, ni même préparée. Pimpante, elle s’était rendue au ministère comme bon nombre de personnes s’en vont au travail. En chemin, elle avait plaisanté avec son frère sur les dernières informations de la Gazette. Tout cela, seulement pour cacher leur implication. Travailler au ministère par ses temps de crise est toujours plus dangereux car c’est le meilleur endroit pour être observer sans s’en rendre compte. Les gros titres décriaient encore et toujours cette fameuse nuit afin d’en tirer les ficelles, afin de tenter d’en comprendre quelque chose. Inconsciemment, ils ne veulent surement pas voir. La menace n’a jamais disparu et cela, son père le lui a appris très tôt. Elle ne devait faire confiance à personne, surement pas aux étrangers. Elle ne devait suivre personne. Tant de consignes qu’on donne à un enfant et qui semble normal. Pourtant, chez les Potter, il relevait un caractère plus sacré car consciemment, Harry a peur qu’on ne s’en prenne à ses enfants pour l’atteindre. Etant la petite dernière, Lily n’en ait que plus protégée, ce qui a toujours eu le don de l’exaspérer. Elle a tenté de faire le mur un été mais Ginny l’attendait en bas de sa fenêtre. Sa mère devait être légilimens, ce n’était pas possible autrement. Alors, pour montrer à tous qu’elle était assez forte et indépendante pour s’occuper d’elle-même toute seule, Lily avait rejoint le ministère et les rangs des tireurs d’élites. Sa passion pour les duels et sa précision avaient fait mouche et la demoiselle avait intégré l’équipe sans trop de prétention. « Haha, c’est bien une mini-Potter qu’on a là ! Félicitation Potter, ton père sera fier de toi ! » Grimaçant face à la remarque, la sorcière remercia quand même son camarade. Oui, son père serait surement fier d’elle mais c’était surtout elle-même qui était fière d’elle. Elle avait réussi : toute seule ! Elle n’avait jamais voulu rentrer grâce au nom de famille de son paternel. Elle voulait être elle ! Etre unique ! Alors, elle en avait même changé son patronyme lorsqu’elle s’inscrit. Mais tout le monde semble connaître les enfants Potter et son instructeur parut amusé par sa vaine tentative. C’est peut-être pour cela qu’il lui laissa une chance. " Bienvenue dans l'équipe, gamine !" Laissant un regard noir à son instructeur, Lily ne put le garder très longtemps. Ce dernier était fier d'elle et son sourire communicatif semblait se propager jusqu'à la jeune femme dont il était le seul à continuer à appeler gamine. Il fallait dire qu'il était le seul contre lequel elle ne lançait aucun chauve-furie. Néanmoins, aujourd’hui, il n’avait rien laissé passer. Emmenée sur le terrain comme un jour ordinaire, elle avait subi une attaque corsée par des personnes cagoulées. Son instructeur fut touché par un sort, le rendant inapte. Elle était toute seule. Elle en perdit sa dignité lorsqu’on l’envoya valser dans les poubelles mais cela ne fit que déclencher sa rage de vaincre… la conduisant alors à réussir son examen final. Oh, ils ne lui ont pas dit tout de suite. Ils ont attendu que la gamine ne revienne avec le corps inanimé de son instructeur, qui n’était en réalité qu’un agent sous polynectar. « Vous n’êtes qu’une bande d’ingrats ! » Elle était restée soft en raison de son rang mais elle ne pouvait pas laisser cette bévue passer. Elle était bien trop entière pour cela. Mais sa réplique fut accompagnée par un vif sourire où quelques larmes perlées au coin de ses yeux. Ca y est : elle était officiellement une tireuse d’élite professionnelle ! Elle serait entièrement reconnue par les siens, par les membres de l’Ordre qui lui confieraient des missions plus intéressantes que de la surveillance, par tout le monde ! Elle en pleurerait presque de joie si elle n’était pas si fière. Se relevant de son siège, tout en continuant à recevoir des félicitations et des poignées de mains, Lily se dirigea vers son casier afin de revêtir sa tenue de civile pour aller clamer la bonne nouvelle.

Manque de pot, Sienna ne semblait pas être à son poste lorsqu’elle se pointa au magazine. Tant pis, le magazine de son amie était sur son chemin mais elle devra se contenter de lui envoyer un hibou pour pouvoir fêter tout çà autour d’une bieuraubeurre. Continuant sa route jusqu’à Sainte-Mangouste, elle finit par repérer la tête brune tant recherchée.
« Shaaaane ! J’ai réussi ! » cria-t-elle à son ami tout en sautillant jusqu’à lui. Relevant la tête, ce dernier ne fut pas plus surpris par l’apparition de la sorcière. Peut-être avait-il pris l’habitude. Une plume coincé dans la bouche tandis qu’un dossier glissé de son bras, il baffouilla un : « T’as retrouvé tes chaussettes ?! » Lily parut surprise avant de se rappeller qu’à leur dernière soirée, elle en avait perdu ses chaussettes mais pas ses chaussures. C’était d’ailleurs ce soir-là, que la demoiselle avait également décidé d’arrêter le whisky-pur-feu. Cela semblait lui détruire un peu trop les neurones. « T’es con ! Non, je suis titularisée ! » Le jeune homme leva les sourcils en l’air, étonné face à cette annonce, si bien qu’il faillit réellement perdre le dossier de sa patiente s’il n’avait pas de bons réflexes. « Tu passais ton examen aujourd’hui ? » Ce à quoi la demoiselle hocha la tête, les cernes bien évidentes sous ses yeux mais un sourire radieux qui ne pouvaient que les illuminer. Dépassant le comptoir, ce dernier l’entraîna dans le couloir en évitant les patients affolés – comme toujours-, la sorcière sur ses talons. « P’tain, c’est génial ! Faudra qu’on fête çà mais plutôt demain, ce soir, c’est la panique. Tu ne m’en veux pas ?! » Oh non, par merlin qu’elle avait besoin d’une douche et de son lit. Rien qu’à penser à sa tête d’oreiller et elle ne commençait à partir dans les bras de morphée. « T’es super ! On se voit plus tard alors ! » Le jeune homme se pencha alors vers elle pour déposer fugacement ses lèvres sur les siennes, comme un baiser traditionnel de couple se quittant sur l’instant. Perdu dans ses dossiers, Shane s’en alla dans le couloir, laissant Lily pantelante et sans voix. Morphée l’avait surement trop accroché et la sorcière pensait avoir rêvait éveillée un instant, avant de reprendre sa route en direction de son lit. Non parce que Lily, elle était célibataire aux dernières nouvelles.



[/color]


Dernière édition par Lily Potter le Mar 29 Juil - 15:27, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
order of the phoenix


James Potter

› inscription : 24/07/2014
› hiboux postés : 1877


Until it's gone ! Empty
MessageSujet: Re: Until it's gone !   Until it's gone ! EmptyLun 28 Juil - 14:03

Until it's gone ! 1149954454 Until it's gone ! 1149954454 Until it's gone ! 772466706 Until it's gone ! 2509464960 Until it's gone ! 2509464960
Merci énormément de tenter Lily, je t'aime déjà ! Bienvenue sur le forum, et n'hésite pas si tu as la moindre question  Until it's gone ! 2646068257 


Dernière édition par James Potter le Sam 9 Aoû - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Anonymous



Until it's gone ! Empty
MessageSujet: Re: Until it's gone !   Until it's gone ! EmptyLun 28 Juil - 14:09

Merci à toi d'avoir créé le scénario. Crystal en Lily  Until it's gone ! 1055184693  Until it's gone ! 3065152261  J'espère que ma fiche te conviendra et merci de ton acceuil ! En passant, ne t'inquiète pas si je ne me connecte pas - ou guère - jusqu'à Lundi prochain car je pars dans le sud et je ne sais pas si j'aurai accès à internet. On m'a dit oui mais je m'en méfie. Tout ca pour dire que non, je n'abandonne pas le perso'  Until it's gone ! 3065152261  Until it's gone ! 3098011379
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Anonymous



Until it's gone ! Empty
MessageSujet: Re: Until it's gone !   Until it's gone ! EmptyMar 29 Juil - 12:04

Je passe juste en catimini pour dire que je suis totalement fan de ta plume  Until it's gone ! 3703023912  Et Crystal Reed est parfaite en Lily, super choix !  Until it's gone ! 2197054056
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Anonymous



Until it's gone ! Empty
MessageSujet: Re: Until it's gone !   Until it's gone ! EmptyMar 29 Juil - 12:31

Merci Amara, c'est très gentil à toi *0*


ton avatar est splendide et si je suis sélectionnée, il nous faudra un lien !!
Revenir en haut Aller en bas
master of the game


ϟ RISE AND FALL

› inscription : 22/07/2014
› hiboux postés : 200


Until it's gone ! Empty
MessageSujet: Re: Until it's gone !   Until it's gone ! EmptyMer 30 Juil - 12:04


félicitations
et bienvenue parmi nous !  








chère lily de mon coeur
Je t'aime, j'aime tellement ta plume et la Lily que tu proposes est encore meilleure que celle que j'avais en tête, je te valide et te construit un temple immédiatement, même si ce n'est certainement pas assez pour tant de perfection. Bon jeu !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://riseandfall.forumactif.org
Contenu sponsorisé






Until it's gone ! Empty
MessageSujet: Re: Until it's gone !   Until it's gone ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Until it's gone !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RISE AND FALL :: hors-jeu :: les archives :: les archives :: les fiches archivées-