Pour obtenir une capacité spéciale / un don,
vous devez en faire la demande avant d'écrire votre fiche ici.
N'hésitez pas à voter toutes les 2 heures !

Partagez | 
 

 correspondance ϟ Abigaël & Abel Wildingham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
neutral


avatar

› inscription : 20/09/2014
› hiboux postés : 137


MessageSujet: correspondance ϟ Abigaël & Abel Wildingham   Ven 26 Sep - 15:32


Ces lettres que tu ne recevras jamais.
Lettre Première, sept ans.



De :   Abigaël Wildingham
A : Abel Wildingham
Message :  


Cher Abel,




Désolée de ne pas avoire écrit avant oj aujh aujourd'hui mais j'ai mit mis du temps à m'habituer à ma nouvelle maison. Maman me dit que cette cet été ont on va ce voir. J'ai hâte parce que tu me manques beaucoup ! Ne t'inquiète pas Dean prend très soin de moi. Il m'a même dit que j'allais rencontrer un garsson un peu plus vieux que moi ! Il veut sûrement que je me fasse un ami ! Daiyeur D'ailleurs tu sais ce que c'est, toi, des zépouzailles ? Maman a dit que c'était très bien pour mon avenir. Tu crois que ça veut dire que je vais vous revoir ? J'ai très envie parce que toi et papa me manquez beaucoup, beaucoup, beaucoup !


Je vous aime,




Votre petite Abi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neutral


avatar

› inscription : 20/09/2014
› hiboux postés : 137


MessageSujet: Re: correspondance ϟ Abigaël & Abel Wildingham   Ven 26 Sep - 15:44


Ces lettres que tu ne recevras Jamais.
Lettre Seconde, Sept ans et demi.



De :   Abigaël Wildingham.
A : Abel Wildingham.
Message :  

Très cher Abel,



Je suis révoltée ! Maman n'a pas voulu envoyer ma première lettre et je ne crois pas que tu auras celle-ci mais j'ai bezoin besoin de toi. On m'a expliqué les épousailles, quand j'ai rencontré Perseus Selwyn. Ils veulent me marier à ce garçon que je ne connais même pas ! En plus sont son père fait très peur. Maman a même dit que je ne devais pas écouter ce qu'il disait sur le sang mais je le fais com quand même. Il dit qu'il existe du sang pur, mêlé ou de « bourbe. » Mais je comprends rien, moi, à ça ! On n'a a le même sang non ? Et puis pourquoi ils veulent que je me marie avec Perseus si je dois pas parler à son père ? Dean dit que c'est à cause de mon sang. Tu crois que c'est une punition ? Pourtant je suis très sage, je te le promets ! Vivement cet été, j'ai hâte de te voire.

Tu me manques, embrasse papa pour moi.



Ta petite Abi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neutral


avatar

› inscription : 20/09/2014
› hiboux postés : 137


MessageSujet: Re: correspondance ϟ Abigaël & Abel Wildingham   Ven 26 Sep - 15:56


Ces lettres que tu ne recevras Jamais.
Lettre Troisième, Entre sept et douze ans.



De :   Abigaël Wildingham
A : Abel Wildingham
Message :

Mon Abel,


J'espère que tu vas bien car tu me manques énormément. Moi ça va. Aujourd'hui Dean m'a ramené un petit chat ! Il est vraiment très mignon je suis sûre que tu serais d'accord avec moi. Tu as une idée pour son prénom ? Parce que je veux que ce soit toi qui choisisse, comme ça ce sera comme si tu étais avec moi tout le temps ! Je ne t'embête pas plus maman me dit que tu es très occupé avec l'école où tu es maintenant.
Je t'embrasse très fort et tu me manques horriblement,


Abi.


Ps : Percy a vraiment un père horrible, tu n'imagines même pas. Je me dis que j'ai de la chance de ne pas être sa fille. Je crois que je l'aime bien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neutral


avatar

› inscription : 20/09/2014
› hiboux postés : 137


MessageSujet: Re: correspondance ϟ Abigaël & Abel Wildingham   Ven 26 Sep - 16:45


Ces lettres que tu ne recevras Jamais.
Lettre Quatrième, Douze ans.



De :   Abigaël Wildingham
A : Abel Wildingham
Message :  

Abel,


Je te dois la vérité. Toute la vérité. Je suis impardonnable même si j'aimerais que tu me pardonnes parce que je t'aime tellement fort que je préférerais mourir plutôt que vivre dans un monde où tu me détestes. Crois-moi, j'ai tout essayé pour empêcher ça. Vraiment tout. Maman m'a même retourné une baffe ! Là, tu dois te demander de quoi je parle et si jamais tu as deviné, tu dois te demander pourquoi je m'excuse pour quelque chose où je n'étais même pas présente. Et ta question est légitime parce que je t'ai caché pendant des années mon secret. Un secret pour lequel je m'excuse également, c'est le premier que je te fais et je n'aurais jamais dû. Mais je ne veux pas que ça se sache et je sais, tout comme toi, que Dean et maman font toujours très attention à ce que je te dis. Il ne me reste donc que la solution de l'encre et du papier alors qu'il est déjà trop tard. Ô Abel je suis tellement mais tellement désolée... Peut être que j'aurais pu faire mieux ? Peut être que j'aurais dû insister, refuser de manger, de respirer, même, pour empêcher ça ? Quoiqu'il en soit je suis totalement impardonnable. Je te sais à l'hôpital au moment où j'écris ces lignes et je te promets que cet été je serai aux petits soins avec toi. C'est la moindre des choses. Mais voilà que je fuis ce que je dois te révéler, je crains le regard que tu me lanceras en sachant la vérité. Pourtant il est temps. Je t'ai caché cela pendant tant d'années que je suis impardonnable. Mais aujourd'hui tu sauras.
Je savais ce qui allait t'arriver et ce depuis trois jours avant l'heure. Je savais et je n'ai pas pu l'empêcher. Si tu penses que je suis de mèche avec cette fille, Cassandre, détrompes-toi. Je préférerais me donner la mort plutôt que de te trahir ne serait-ce qu'une fois. Alors quelle option te reste-t-il sinon celle d'admettre que je vois l'avenir... ? Car c'est là la vérité. Je t'ai vu produire cet accident sous une terrible colère dont je ne t'aurais jamais cru capable. Je t'ai vu écarter ce garçon, Archibald je crois, loin de toi et j'ai lu la peur dans son regard. Une peur que je partage et je m'en veux de ressentir de telles choses à ton égard. Parce que je t'aime et que c'est sans doute un peu de ma faute aussi, au fond. Je suis certaine que maman aurait accepté de répondre à mes suppliques si j'avais daigné l'informer de ce que je savais, du fait qu'il s'agissait-là de ton futur mais par pur égoïsme, je ne lui ai rien dit clairement. Parce que s'il y a bien une chose que je ne peux pas nier, c'est bien que je savais. Je savais de quoi il s'agissait au moment où je l'ai vu. Je savais, parce que cela fait longtemps que je connais l'avenir avant de le vivre. La première fois, j'avais six ans. Oui tu as bien lu, j'avais six ans et ce jour-là j'ai vu Dean sans vraiment comprendre ce qui surviendrait un an plus tard. Je l'ai vu me tendre cette horrible main qui m'a emmenée si loin de vous et je n'ai compris que trop tard, une fois que tout était joué alors même que je pleurais en m'éloignant de vous. Si j'avais pu comprendre avant ce jour est-ce que j'aurais pu tout changer ? Serions-nous ensemble et heureux aujourd'hui ? Si j'avais compris, si j'avais parlé de ça à papa, est-ce que ça aurait tout changé ? Est-ce qu'aujourd'hui tu serais à la maison à m'attendre ? Une part de moi n'a de cesse de se le répéter. Et j'ai la très désagréable impression que tout est de ma faute. Je sais bien que tu n'es pas d'accord, que tu en veux à maman plutôt qu'à moi mais peut-être devrais-tu revoir ton jugement maintenant que tu sais tout cela ? Car moi je ne suis plus certaine d'être digne de ton regard.
Remets-toi rapidement,
Je t'aime et tu me manques,


Ta petite Abi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neutral


avatar

› inscription : 20/09/2014
› hiboux postés : 137


MessageSujet: Re: correspondance ϟ Abigaël & Abel Wildingham   Sam 27 Sep - 11:46


Ces lettres que tu ne recevras jamais.
Lettre Cinquième, Douze ans.



De :   Abigaël Wildingham
A : Abel Wildingham
Message :  


Mon très cher Abel,


Aujourd'hui encore, j'ai insisté auprès de maman pour pouvoir venir te voir mais elle m'a répondu qu'il était hors de question que je rate l'école. Entre nous, je pense qu'il ne s'agit là que d'une excuse pour je ne sais quelle raison parce que je suis première de ma classe, et ce depuis très longtemps maintenant. Je suis certaine que tu serais très fier de moi, tout comme le sont Dean et maman. La seule chose qui me dérange c'est que dans ces instants Dean répète toujours que je suis bien une Abberline. Mais je ne suis pas une Abberline. Je suis une Wildingham, tout comme toi, et j'en suis très fière. Tu sais que Dean m'a encore proposé de changer de nom de famille au profit du sien ? J'ai bien évidemment refusé et j'ai lu la déception dans le regard de maman qui m'a pratiquement obligée à en changer. Tu sais ce qu'elle a prétendu ??? Que si je n'acceptais pas que je te verrais pas cet été ! Je savais bien évidemment qu'elle mentait, j'ai donc accepté de prendre ce risque. J'aurais eu l'impression de te trahir un peu plus en perdant ce nom qui est le mien, le nôtre, et que je chéris plus encore que tout le reste. Tu me manques, Abel. C'est une vérité qui me hante et me dévore alors même que je prends le temps de t'écrire tous les jours, parfois même plusieurs fois. Pourtant je sais bien que tu ne recevras pas plus ces lettres que les précédentes, maman s'y opposant sans que je ne comprenne pourquoi. Tu me manques tellement qu'il m'arrive de te pleurer le soir, dans mon lit. Je le trouve bien vide, ce lit, quand je me souviens des histoires qu'on nous lisait lorsque nous étions enfants. Aujourd'hui je brûle de te revoir et de te les raconter moi-même, ces histoires. Te souviens-tu de celle de ce petit hippogriffe totalement perdu ? Parfois j'ai l'impression que je suis ce petit hippogriffe et je ne peux m'empêcher de penser que toi aussi. Est-ce que c'est ça notre avenir ? Est-ce que c'est cette triste impression que rien n'ira jamais vraiment ? Aujourd'hui, ça fait huit jours que je n'ai pas eu de visions alors qu'avant j'en avais pratiquement tous les jours. Est-ce que c'est ma punition pour n'avoir pas pu te sauver ? Dans ce cas, je l'accepte.
Je t'embrasse très très fort et je t'aime avec tout autant de force,
Remets-toi vite,


Ta petite Abi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neutral


avatar

› inscription : 20/09/2014
› hiboux postés : 137


MessageSujet: Re: correspondance ϟ Abigaël & Abel Wildingham   Sam 27 Sep - 12:56


Ces lettres que tu ne recevras Jamais.
Lettre Sixième, Douze ans.



De :   Abigaël Wildingham
A : Abel Wildingham
Message :

Abel,


Je t'écris cette lettre po
Je pense qu'il faut qu
Tu ne dois pas t'i
Je veux tout d'abord te dire que je t'aime. Je pense que c'est très important pour la suite ce qui va suivre et qui pourrait te faire penser le contraire. Quoiqu'il se soit passé Peu importe ce que tu feras dans quelques jours, je t'aime et ça ne changera jamais, je veux que tu en sois persuadé. Tu es mon frère, mon grand frère, et rien de ce que tu ne feras ne changera jamais ça. Jamais. Pourtant... Il m'arrive d'av
Ce que j'ai vu n'est pas encore arrivé et j'ai l'espoir secret de pouvoir encore me tromper et pourtant, j'ai déjà peur. Je fais une petite sœur pathétique hein ? Je te promets que je t'aime absolument mais je suis incapable de ne pas ressentir de peur. J'ai peur. Pour toi, pour ce que tu penseras de toi après tout cela mais également de toi, et ça, je ne peux me le pardonner. Toi qui m'aimes si fort, toi qui ne m'a jamais abandonnée, toi qui ne doutes jamais de moi, suis-je vraiment digne d'un frère comme toi ? Mais ce sang Abel, tout ce sang... Cet infirmier qui finira aux urgences et... C'est dur pour moi d'écrire ces mots. Ma vision est toute récente et les images tournent en boucle dans mon esprit, suivies de près par les bruits de ton corps en pleine transformation. Tes os qui craquent sous l'effort, la douleur, une douleur infinie proche de la fol dans ton regard, un regard désespéré et aveuglé par tout ce qu'il lui arrive. Abel, pourquoi cèdes-tu ainsi à la colère ? Abel, je suis là et je t'aime, je suis loin mais je te promets que l'on se reverra un jour, je te le jure sur mon nom et sur tout ce que j'ai de plus cher, alors s'il te plaît, trompe mon regard, trompe ma vision et ne cède pas à la colère. Ne cède pas à ta douleur, ne laisses pas dans ton sillage cette destruction qui caractérise ta déraison et supplie papa de t'apporter ton remède. Pitié, entends mes mots au delà du temps et de la distance et change le futur, ce futur que je ne peux pas changer pour toi. Encore une fois aujourd'hui j'ai supplié maman de venir te voir, parce que j'ai l'impression que si je suis là, tu iras mieux, même si j'arrive trop tard, je veux te voir, je veux te rassurer, je veux que tu comprennes que je t'aime malgré tout, que tu restes ce frère que j'espère chaque jour un peu plus et je te jure que cet été mon comportement n'aura pas changé. Je te supplierai toujours de la même manière d'accepter que je dorme avec toi et ce malgré mon âge qui ne nécessite plus tes bras pour me rassurer mais il n'y a que dans les tiens que je suis vraiment bien. Je te jure que rien ne changera, même si je préférerais évidemment m'être trompée. Hélas, j'ai l'impression que je suis condamnée à voir et à savoir sans jamais faillir. Je veux te supplier de me donner tort, Abel, donne-moi tort, prouve moi que ce n'est qu'un cauchemar éveillé que de te voir dans cet état de perdition, de destruction de toi-même et des autres. Car Abel, ce sang, j'ai l'impression que je m'y noie alors que c'est toi qui t'y perds. Mais il y en avait tellement, du sang, Abel. Oh, voilà que je ne sais plus ce que je dis. Pour l'instant tu es tranquillement installé dans ton lit sans savoir ce que tu vas faire, pour l'instant, cet infirmier n'a pas risqué sa vie en tentant de t'arrêter. Pour en revenir à maman, malgré mes pleurs et mes menaces, elle m'a retourné une claque et a regardé le ciel d'un air inquiet à la recherche de la lune. Elle m'a rappelé ce que tu étais et le danger que tu représentais. Mon cœur s'est déchiré, et rien que pour ça, je m'en voudrais toute ma vie. Je sais bien que tu ne me feras jamais de mal et que tu as besoin de moi, que tu as besoin que je sois là, que je te serre dans mes bras, que je te berce en te racontant des contes, encore et encore, et que, peut-être, c'est toi qui aurais besoin de quelqu'un pour veiller sur ton sommeil à présent, et toutes ces choses, je souhaite te les offrir. Mais une part de moi, entretenue par maman, me murmure le danger, les os qui craquent, la folie déraison qui est la tienne dans ces instants et me convainc de ne pas résister trop longtemps à maman. Je suis lâche. J'ai la sensation que je ne pourrai pas empêcher ce que tu vas faire et je ne me le pardonne pas.
Je suis navrée, navrée d'être faible, de ne pas pouvoir être là et d'avoir peur de toi, mais souviens toi toujours que je t'aime. Pour toujours et à jamais.


Ta petite Abi. (Parce que ça ne changera jamais.)


Ps : Ne laisse pas ton cœur murmurer que tu es un monstre Abel. C'est loin d'être le cas et je te le prouverai mille fois cet été. Je t'aime.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neutral


avatar

› inscription : 20/09/2014
› hiboux postés : 137


MessageSujet: Re: correspondance ϟ Abigaël & Abel Wildingham   Sam 27 Sep - 13:57


Ces lettres que tu ne recevras Jamais.
Lettre Septième, Douze ans et demi.



De :   Abigaël Wildingham
A : Abel Wildingham
Message :

Mon Abel,


Félicitations pour ta sortie de l'hôpital, je suis très heureuse pour toi ! C'est maman qui m'en a informée aujourd'hui alors que cela fait deux jours que tu es sorti. Autant te dire que j'étais très en colère de ne pas savoir cela depuis le début ! Comment s'est passée ta réinstallation chez papa ? Tu as retrouvé tes habitudes rapidement ? J'espère que papa est gentil avec toi et qu'il prend bien bien soin de toi bien que je n'en doute pas même si je ne peux pas le vérifier personnellement. Tu dois te demander pourquoi je suppose, alors je m'en vais te l'expliquer de ce pas. Depuis ma dernière vision je ne vois plus rien. Pas le moindre résultat à un contrôle, pas la moindre information quant à la météo du lendemain, rien. Strictement rien. Je me sens un peu nue sans ces visions que j'avais appris à aimer. Une part de moi espère qu'elles reviendront un jour mais quelque chose me dit que ce ne sera pas le cas. Je ne peux pas en être certaine du coup. Ahah. Je te laisse déjà grand frère, mais je t'aime très très très fort. Tu me manques affreusement et je rêve de cet été qui s'approche à grands pas. Dans deux petits mois nous serons enfin réunis.
En attendant, prends bien soin de toi et embrasse papa pour moi,


Ta petite Abi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neutral


avatar

› inscription : 20/09/2014
› hiboux postés : 137


MessageSujet: Re: correspondance ϟ Abigaël & Abel Wildingham   Dim 28 Sep - 11:35


Ces lettres que tu ne recevras Jamais.
Lettre Huitième, Douze ans et demi.



De :   Abigaël Wildingham
A : Abel Wildingham
Message :

Cher Abel,


C'est la rage au cœur et les larmes aux yeux que je t'écris ces quelques mots révoltés que tu ne recevras jamais. Aujourd'hui, alors que nous sommes début Juillet et que tu aurais dû arriver hier, j'ai appris de maman que tu ne viendrais pas. Ni aujourd'hui ni demain ni jamais. Maman m'a expliqué qu'elle voulait simplement me protéger de toi et elle a tenté de me faire peur en me racontant de nouveau ce que je ne sais que trop bien. Il faut cependant croire que la colère était plus forte que la peur car, et j'ai un peu honte, j'ai répondu très méchamment à maman. Mais elle a dit tant de choses méchantes sur toi que je n'ai pas pu m'en empêcher. Vraiment pas. Je sais que tu ne dois pas être très fier de moi, au contraire justement, parce que je t'ai promis l'été dernier que je serai sage jusqu'à ton retour lors de ton départ, mais ce n'est pas juste. Tu n'es pas un monstre, Abel, et maman peut bien me le répéter autant qu'elle le veut, je n'en croirais jamais rien. Tu es mon grand frère, tu n'es pas, comme elle le dit si bien, cet « être qui n'a plus rien d'humain » ! Au contraire, justement ! Alors, quand elle m'a dit ça, je lui ai répondu très méchamment que ce n'était pas toi qui n'avait plus rien d'humain. Je suppose que tu imagines aisément sa réaction : une baffe et une punition en hurlant que Dean vaut bien mieux que toi. Toi aussi ça te choque qu'elle n'ait pas compris mon insinuation ? C'est évidemment d'elle dont je parlais. Elle n'a pas le droit de me priver de mon grand frère ! Cependant Dean n'est pas tout blanc dans l'histoire car il la soutient. Tu sais pourquoi ? Il prétend que ton sang peut corrompre mon regard sur la vérité ! Quelle vérité ? Du sang c'est du sang et je ne vois absolument pas ce qu'il pourrait corrompre ! Ils sont totalement ridicules et moi je me sens totalement trahie. Tu me manques affreusement et je refuse de les comprendre. Ils ont tort, tu n'es pas un danger pour moi, au contraire, et j'ai définitivement besoin de toi. Je sais que tu ne seras pas content de le savoir mais je pense à fuguer. Malheureusement je ne peux pas me rendre en Angleterre si facilement et la vision que j'ai eu ce matin m'a fait comprendre que ça n'arriverait pas. C'est nul de connaître l'avenir avant qu'il ne se produise, parfois. Ah oui, j'ai oublié de te dire : quand j'ai su que tu ne viendrais pas ça m'a tellement mise en colère que mes visions sont revenues. Je vais apprendre à les utiliser, tu verras. Comme ça, ce sera un peu comme si nous étions toujours ensemble.
Je t'embrasse très fort et je m'excuse au nom des deux idiots qui ont ma garde exclusive,
Je t'aime.


Ta petite Abi, pour Toujours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: correspondance ϟ Abigaël & Abel Wildingham   

Revenir en haut Aller en bas
 

correspondance ϟ Abigaël & Abel Wildingham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nos chers auteurs...(Abel/Lola)
» Caïn Abel, 1er Vampire ...
» Kanada sanble rapatriye Abel ak Victor Dejean prezime akize pou drog an Ayiti
» Abigaël Wildingham. "J'ai toujours su que nous serions liés d'une façon ou d'une autre."
» Abigaïl Legrand - Ministre de la Magie Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RISE AND FALL :: les cartes d'identité :: les requêtes & listings :: les hiboux-