Pour obtenir une capacité spéciale / un don,
vous devez en faire la demande avant d'écrire votre fiche ici.
N'hésitez pas à voter toutes les 2 heures !

Partagez | 
 

 (Elias) Les ruses ont été imaginées pour venir en aide à la lâcheté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
neutral


avatar

› inscription : 07/09/2014
› hiboux postés : 46


MessageSujet: (Elias) Les ruses ont été imaginées pour venir en aide à la lâcheté   Dim 21 Sep - 13:29


Les ruses ont été imaginées pour venir en aide à la lâcheté
Elias && Illana








Stade des faucons de Falmouth + Fascinée devant le spectacle sous ses yeux. Une passion indescriptible pour le sport favori des sorciers. Un manque profond d’enfourcher un balai et sentir le vent frais sur le visage. Ce fut un déchirement de quitter Poudlard en sachant très bien que c’était la fin de ces combats. Une lutte pour ma maison et découvrir les limites de mon corps. Malgré les bonnes notes scolaires, le Quidditch avait toujours été ma priorité pendant mon adolescence. Aucune envie d’être professionnelle mais, une grande fierté pour ce défi relevé avec succès. Aujourd’hui, je me retrouvais dans les gradins. Plume à papote et parchemin pour résumer le match aux lecteurs de la Gazette du sorcier. Evidemment, cette rencontre me tenait encore plus à coeur puisqu’Elias se situait sur le terrain. Je le suivais indirectement depuis un certain temps grâce à mon travail où nous nous étions croisés dans les couloirs pour des interviews mais, je ne possédais plus la simple position de professionnelle bien trop curieuse à présent. Une autre journaliste aux cheveux clairs qui s’approcherait trop près de mon fiancé.. Il valait mieux pour elle de déguerpir. Jalouse ? Enormément. Cela durait depuis Poudlard et le fait qu’il serait mien me rendait encore plus possessive. Il ne fallait pas trop le montrer car c’était simple pour Elias de se sentir désirable par la suite. Un jeu, voilà tout. Lui prouver qu’il était énormément important tout en modérant les envies. S’éloigner pour monter le désir par la suite. J’étais complètement folle de lui et pourtant, la passion me convainquait de ne pas faire trop. Nous avions tout notre temps pour la passion. Les emplois du temps nous obligeaient à nous voir peu régulièrement de toute manière. Cependant, je m’inquiétais sur ses disponibilités. Seulement le Quidditch ? Ce n’était pas possible, surtout dans la famille Rosier. Je préférais espérer. Croire que mon fiancé ne demeurait pas dans les affaires que j’enquêtais en secret. Le doute ne devait plus faire parti de mes pensées. Il fallait être fixé concernant ses activités. Peur de lui demander cash s’il se trouvait dans les partisans de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Manque de courage peut-être. Pourtant, j’avais l’image d’une personne forte mais, cette affaire m’intriguait. Cela aurait pu être n’importe qui d’autre, la tâche aurait été simple mais, il s’agissait d’Elias. Le questionnement m’habitait depuis plusieurs semaines et il était temps. Savoir si je combattais mon propre amour. Dans le grand couloir destiné aux interviews, le jeune homme eut l’obligation de passer face à moi. Difficile de ne pas glisser un sourire un peu trop déplacé. Les yeux ne le quittaient pas du regard un seul instant. J’étais fière de lui et je ne souhaitais pas tomber de ce nuage (et pourtant..). A la fin des questions simplistes, je lui proposai de nous serrer la main avec un sourire parfaitement ironique grâce à la situation. Une journaliste ne devrait pas fréquenter un sportif voyons. Un autre jeu. En nous quittant, un clin d’oeil qui lui indiquait de regarder discrètement le parchemin donné pendant le contact. On y lisait « la récompense de ton match est chez moi. »

Londres + Ranger avec minutie tout l’appartement rempli de documents pour le travail. J’écrivais les articles sous un pseudonyme pour ne pas avoir d’ennuis. Le rédacteur en chef de la Gazette n’y voyait pas de problème puisque je lui ramenais de très bonnes affaires. Sur le terrain, je portais une perruque brune et des vêtements plus sombres. Combien de temps ce petit manège allait-il durer ? Autant ne pas se poser la question et continuer jusqu’à ce que les ennuis arrivent enfin. Mon elfe de maison m’aidait dans la tâche. Elle éparpillait les journaux sportifs pendant que je cachais ceux qui étaient consacrés aux faits plus sensibles. Les visites à mon domicile se faisaient rares à cause de mon travail. Seulement ma famille pouvait poser les pieds à l’improviste puisqu’ils demeuraient les seuls à connaître mon double jeu. Les choses se compliqueraient avec Elias mais, je ne souhaitais pas encore y penser. Depuis les fiançailles, il avait été permis une seule fois et ce fut pour une conversation brève. Le temps me manquait avec mes responsabilités journalistiques. Je sacrifiais le privé pour mes recherches depuis plusieurs années. Mes parents ne pouvaient qu’être heureux avec cette relation en souhaitant me voir abandonner les risques du métier et penser à une future famille. Malheureusement pour eux, ils se mettaient le doigt dans l’oeil. « Anja a tout fini, ma jolie maitresse » Un sourire de remerciement vers cette créature très chère à mes yeux. Nous échangions les directives de cette soirée avant de se mettre au travail. Anja resterait devant la porte jusqu’à ce qu’Elias arrive dans l’appartement pour lui annoncer de me rejoindre. Par la suite, elle avait carte blanche. Trop flexible avec mon elfe de maison ? Si je n’avais pas besoin d’elle, autant qu’elle s’occupe de son côté. Pour ma part, j’utiliserais enfin de mon charme pour obtenir cette réponse attendue. Je devais voir son bras. La marque serait alors inscrite ou non et je serais fixée. La seule manière étaient de succomber à nos envies. Mettre une tenue plus légère et détacher les cheveux avant de s'allonger pour contempler le plafond. Je ne demeurais pas fière de cette méthode mais, il y avait aussi le désir de passer ce moment privé avec lui. Certes, cela serait quelque peu différent si je voyais cette marque à son bras. La réaction était encore difficile à prédire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(Elias) Les ruses ont été imaginées pour venir en aide à la lâcheté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Patrick Elias...
» BE CAREFUL ▬ Declan & Elias & Aubépine & Kathaleen
» From yesterday ▬ Elias & Raf
» il est temps de vivre la vie que tu t'es imaginée ♣ ft Nolan
» [JR] La Diva des Folies![Pv Elias]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RISE AND FALL :: a place to hide :: les habitations-