Pour obtenir une capacité spéciale / un don,
vous devez en faire la demande avant d'écrire votre fiche ici.
N'hésitez pas à voter toutes les 2 heures !

Partagez | 
 

 Eléphant invisible demande réconfort (Maëlys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Eléphant invisible demande réconfort (Maëlys)   Mer 6 Aoû - 10:31

Éléphant invisible demande réconfort
Maëlys Weasley
feat.
Lily Potter


 

 



 

 

Ca fait boum-boum dans ma tête. Boum-boum dans mon coeur. Ce liquide ambré si gourmand me fait tourner la tête. Tu me fais tourner la tête. Mon manèg' à moi c'est toi. Je suis toujours à la fête. Quand tu me prends dans tes bras   Δperso & Daho

« Hum… » Une main levée retombant dans le vide. Un grognement discourtois contre un étranger trop encombrant. Le jour était levé depuis plusieurs heures déjà et la petite dernière des Potter était toujours au lit. Se retournant dans les draps, son nez rencontre un objet non identifié qui la fait grimacer et achève de la réveiller. Ses yeux s’ouvrent péniblement alors qu’un bâillement est lâché dans les airs. Plissant les paupières, elle observe sa sandale posée sur sa tête d’oreiller. D’accord… Tournant la tête légèrement sur la gauche, elle remarque alors un verre vide et usagé à côté d’elle. Lily mit quelques secondes avant de se rendre compte de ce qu’elle voyait… et grogna de nouveau. Cette scandale était celle qu’elle portait la veille et ce verre n’était autre que celui sur lequel elle avait flashé la veille et qu’elle avait piqué avec Shane, bien trop alcoolisée pour ressentir alors la honte qu’elle éprouvait. Laissant retomber sa tête dans l’oreiller, elle geignit face à la douleur qu’elle ressentit.

C’est officiel : elle a la gueule de bois ! La faute à sa titularisation qu’elle a fêté la veille, entrainant ses amis dans la tournée des bars et ne se souvenant pas le moins du monde comment elle est rentrée. Le côté rassurant ? Elle n’a pas James en train de la veiller et de l’attendre pour un sermon. Elle a beau l’aimer, l’entendre la sermonner sur sa conduite irresponsable – qu’il a forcément déjà eu- ne l’aiderait pas avec sa méga gueule de bois. Sortant de son lit, elle grogne de nouveau lorsque ca tangue et qu’un éléphant fantomatique piétine les restes de son cerveau. Damned ! Baissant les yeux face au mal de crâne, elle se demande qui pourrait l’aider à arrêter le navire alors que son regard tombe sur une photo déchirée. Intriguée, elle se penche un peu plus pour l’attraper et reconnait les protagonistes qui se tournent le dos, chacun d’un côté de la photo, tout en se regardant par-dessus l’épaule dans une fausse tentative de communication. Soupirant, ce fut comme si le poids de l’air était trop lourd et la cadette en tombe parterre dans un grand boum. Alerte, elle tend l’oreille afin de repérer le moindre mouvement et respire lorsqu’elle se rend compte qu’il ne doit pas avoir âme qui vive dans l’appartement. Vivre avec ses frères n’était pas simple mais c’était le seul moyen qu’Harry et Ginny avaient accordé à la sorcière comme indépendance. Elle s’en contenterait. Bien que maintenant qu’elle avait un réel boulot, elle économiserait bien assez pour pouvoir partir. Rester plus qu’à l’annoncer à ses frangins… Tâche impossible à réaliser. C’était certain, ces derniers ne la laisseraient pas faire. Soupirant, elle finit par retomber sur la photo de Shane et elle et sent un mal de crâne bien plus puissant monter en flèche. Profitant du fait qu’elle était seule pour pousser un semi-hurlement de frustration, elle se relève trop rapidement – la faisant chanceler – et décide de prendre le taureau par les cornes. Première mission : faire partir cette horrible gueule de bois. Or, pour cela, il n’y avait qu’une seule solution. Une seule personne à contacter.

Et c’est ainsi qu’une heure plus tard –les gestes d’une fêtarde sont toujours plus lents que d’accoutumée et on ne vous parle même pas du transplanage raté qui vous fait atterrir sur les fesses – Lily se trouva à Pré-au-Lard. Lunette de soleil noire sur le nez, elle repéra rapidement la rue qu’elle souhaitait prendre et avança dans sa direction sans prêter attention aux rares sorciers louches qui la regardaient de haut. Etant la dernière des Potter, elle avait pris l’habitude qu’on la regarde de bien des façons. La clochette tinta légèrement lorsqu’elle poussa la porte en chêne massif et Lily eut du mal à voir à l’intérieur du pub avec ses vitres teintées devant le nez. Elle tenta de regarder par-dessus et trouva l’action bien trop risquée pour son mal de crâne persistant qu’elle venait soigner… à la taverne du sanglier. Une bien drôle de façon. Se hissant fièrement – ce qui lui permettait d’éviter de voir qu’elle chancelait un peu et n’était pas très stable sur ses pieds – jusqu’au comptoir où elle fut heureuse de s’asseoir sur un tabouret. Certes, cela continuait de tourner un peu mais au moins, elle était assise et ne risquerait plus de tomber. « Salut tavernière ! » salua-t-elle sa cousine aînée qu’elle adorait, notamment parce qu’en tant que barman, elle saura forcément comment vaincre la gueule de bois mais aussi parce qu’elle pouvait parler avec elle des sujets qu’elle n’osait pas aborder avec ses frères : genre l’action d’un certain brun et les conneries de jeune adulte qu’elle pouvait faire grâce à l’alcool. Elle était certaine que James et Albus avaient leurs lots également mais ils étaient trop fiers pour le partager avec elle. « Tu peux me servir un café, s’il te plait ?! Très corsé et très noiiir. Paraît que çà enlève les migraines. Un remède miracle. » lui demanda-t-elle avec son plus beau sourire innocent, espérant ainsi ne pas trop faire voir qu’elle n’était pas des plus clean en ce début d’après-midi. Oh pitié Maëlys, I need you now !
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
order of the phoenix


avatar

› inscription : 28/07/2014
› hiboux postés : 291


MessageSujet: Re: Eléphant invisible demande réconfort (Maëlys)   Lun 11 Aoû - 10:48


lily ✰ maëlys
(éléphant invisible demande réconfort).

Je poussai un long soupir, mes doigts massant mes paupières, un silence pesant emplissant la pièce. Et pourtant, je n'avais pas consommé une seule goutte de Whisky Pur Feu, boisson qui me faisait drôlement envie pour oublier quelques secondes mon état actuel. Pourtant, la soirée d'hier avait été plus que sympathique, passer avec la plupart des Weasley où rires et anecdotes s’entremêlaient, mais ce sentiment déjà ressenti la veille était resté ancré au fond de mes entrailles sans que je ne puisse m'en départir. Nous étions en guerre. A chaque instant, ces visages que je connaissais pouvait m'être enlevé, pouvait disparaître sans que je puisse agir dans les temps. Le seigneur des ténèbres était quelque part, attendant son heure, son instant de gloire, même si ce dernier tardait à venir. Et encore pour un moment, je l'espérai. Je me redressai, ma chevelure de feu coulant sur mes épaules, mon regard se tournant vers la fenêtre où quelques timides rayons de soleil s'y invitaient, illuminant la pièce. Dans quelques heures, je devrai quitter la quiétude des lieux pour me rendre à la Tête du Sanglier dans l'espoir peut-être de pouvoir faire avancer un tant soi peu cette guerre qui n'en finissait plus en récoltant des informations qui se faisaient rares ces derniers jours. Où était-ce parce que j'étais bien trop préoccupée par mes états d'âmes pour me soucier de ce qui se déroulait autour de moi ? Peut-être. Ces derniers temps, le visage de cet amour passé était revenu hanter mes souvenirs, flottant comme un fantôme dans mon existence. Je le haïssais. Pourtant, une part de moi-même n'arrivait à l'effacer d'une mémoire trop torturée par les événements récents. Un nouveau soupir s'échappa de mes lèvres et je me décidais enfin à me lever, quittant la tiédeur de mes draps pour me diriger d'une démarche nonchalante vers la porte. Je n'étais guère motivée le restant de la matinée qui vint à s'écouler, trop lentement à mon goût. Je quittai mon domicile, une maison cachée dans ces bois qui n'étaient qu'à quelques pas de Pré Au Lard. Je levais les yeux vers un ciel monotone où le soleil se désirait être absent. Mes paupières se fermaient tandis que je me concentrai sur ce village qui avait bercé mes années passées à Poudlard, château qui se dessinait sur cette colline que j'aimais observer avec une certaine nostalgie. Poudlard me manquait. Les années d'insouciance, cette liberté, les cours manqués par fainéantise, mes discussions avec ma petite soeur que je ne voyais plus aussi souvent que je l'aurais désiré, ces quelques amis avec qui j'avais perdu le contact au fil des années. Tout était plus simple. La guerre semblait moins omniprésente entre ces murs de pierre qui nous gardaient éloigné un temps de la dure réalité du monde des sorciers. J'ouvris mes paupières après de longues minutes, mirant sans surprise le village de Pré Au Lard. Travailler ici m'aidait un peu à me rappeler à ces bons souvenirs, même si j'avais délaissé les Trois Balais pour choisir cette taverne plus miteuse mais qui s'avérait être une formidable mine aux trésors. Je serrai un peu plus ma cape avant de pénétrer les lieux, commençant ainsi mon service qui devait s'étirer jusqu'à tard dans la soirée. Les visages se succédaient, des clients qui commandaient leur breuvage d'une voix glaciale sans que je ne puisse rien en tirer. Je me contentais donc de les servir, ennuyée par une journée qui s'annonçait morne. Je tournai le dos à la salle, attrapant un verre que je nettoyais rapidement tout en levant mes yeux vers les bouteilles aux liquides de diverses couleurs posées sur l'étagère du dessus avant d'entendre le raclement d'un tabouret au bar. Je tournai la tête avant qu'un sourire ne vienne éclairer mon visage en reconnaissant la silhouette de la jeune brune qui me salua. Lily était l'une de mes nombreuses cousines, Potter de surcroît. Elle était comme une petite soeur à mes yeux, une espèce de petite protégée qui semblait en cet instant mal au point. Je m'avançai vers elle en fronçant les sourcils, affichant une moue plus inquiète que réprobatrice. « Salut Lily. » dis-je d'une voix douce avant de me tourner pour attraper une tasse ainsi que ma baguette tandis qu'un liquide noirâtre apparut que je fis chauffer quelques secondes avec un sortilège pour ensuite la poser sur le comptoir. Je glissa la main vers une étagère du bas, sortant un petit flacon transparent contenant un liquide couleur citrouille dont je fis glisser quelques gouttes dans son café. « Un autre de mes remèdes miracles qui te fera retrouver une certaine vitalité. » expliquai-je avant de remettre le flacon à sa place, croisant les bras sur le comptoir tout en me penchant vers elle. « Nuit blanche ? » Pour avoir été longtemps dans un esprit de fête par le passé, je connaissais par coeur les conséquences du lendemain d'un abus important d'alcool, j'affichai donc un léger sourire taquin avant de continuer sur ma lancée : « Alors, c'était bien au moins hier soir pour te retrouver dans cet état le lendemain ? » demandai-je, ma curiosité en éveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Eléphant invisible demande réconfort (Maëlys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Preval demande aux USA d'arreter les deportations d'haitiens
» Problèmes liés à la demande d'envoi d'informations du client DOFUS
» La main invisible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RISE AND FALL :: hors-jeu :: les archives :: les archives :: les rps archivés-