Pour obtenir une capacité spéciale / un don,
vous devez en faire la demande avant d'écrire votre fiche ici.
N'hésitez pas à voter toutes les 2 heures !

Partagez | 
 

 your heart is unobtainable even though lord knows you have mine (theo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: your heart is unobtainable even though lord knows you have mine (theo)   Sam 2 Aoû - 15:25


your heart is unobtainable even though lord knows you have mine
theodora malefoy, archibald mortlake






Un soupir s’échappe de tes lèvres alors que tu ouvres un nouveau dossier, la fatigue se lisant facilement sur ton visage. Il commence à se faire tard ; tu imagines que dehors, les nuages rendent l’atmosphère lourde et grise et que le ciel s’assombrit déjà. Ici, ce n’est pas mieux. Tes quatre murs t’empêchent de respirer correctement et parfois, tu t’imagines quitter les lieux, simplement pour retrouver un peu l’air frais et pollué de Londres.
Ton attention se tourne vers un bout de papier volant à travers le bureau. Elle atterrit avec délicatesse sur le dossier que tu t’apprêtais à étudier et tu l’ouvres du bout des doigts, une grimace prête à s’installer sur ton visage. Tu sais très bien de qui cela provient et cela ne te réjouit pas le moins du monde. Le département des jeux et sports magiques est en pleine ébullition depuis le début des préparatifs pour la prochaine Coupe de la Ligue. Les problèmes fusaient avant même que l’on puisse résoudre les anciens et Archie se sentait épuisé, fatigué de devoir s’occuper de ce genre de détails.
Cela faisait un moment que tu avais quitté « l’autre côté » du métier. Etre joueur de Quidditch professionnel t’avait fait rêver pendant des années et tu se souvenais encore des soirs où tu t’étais imprégné de l’ambiance d’un stade, t’imaginant porter la robe orangée des joueurs, enfourchant un balai au bois lisse et à la valeur inestimable.
Aujourd’hui, il n’était plus question pour toi de voler. Tu portes une main tremblante sur ta cuisse. La douleur n’a jamais cessé depuis cette chute ; tu vis avec, jour et nuit, depuis beaucoup trop longtemps maintenant. Aucun moment de répit ne te sera accordé cependant ; il était clair que tu devrais y faire face, la tête haute, jusqu’à ton dernier souffle.
Tu fermes les yeux un moment, histoire de pouvoir oublier toutes ses pensées dérangeantes dans ton esprit. Avec un nouveau soupir, tu observes cette plume magnifique trônant sur ton bureau se retirer du pot et venir s’installer juste au-dessus du morceau de parchemin. D’un regard, elle t’obéit et commence à écrire ce que tu penses tout bas. Une réponse brève, pour en finir une bonne fois pour toute avec ces problèmes incessants.
Soudain, tes yeux s’ouvrent grand et tu relèves la tête vers la porte de ton bureau. Une voix te parvient, que tu reconnaitrais entre toutes. Un sourire s’installe sur tes lèvres et tu n’essaies même pas d’échapper à cette teinte rose que prend ta crinière brune. Elle est là.
D’une main, tu attrapes ta canne et te dirige vers le couloir, l’air vainqueur sur le visage. Cette fois, elle ne te dira pas non. Impossible. Tu te sais irrésistible et plus que tout, tu la sais attirée. Pas besoin de pouvoirs magiques pour comprendre qu’elle en pince pour toi. Il suffit simplement de regarder au plus profond de ses yeux, n’observer ses faits et gestes lorsque tu t’approches un peu trop d’elle.
En te tournant, tu l’aperçois enfin. Ses cheveux longs tombant sur les épaules, les yeux brillants et le dos bien droit. Elle te plaît, oh ça oui. Elle te plaît depuis beaucoup trop d’année maintenant. Tu n’as jamais su te défaire de tes sentiments envers elle. Et pourquoi essayerais-tu, d’ailleurs ?
— Ne me dis pas que tu es là par hasard, lances-tu en te plaçant derrière elle, un sourire en coin sur les lèvres.
Tu poses une main sur son épaule pour qu’elle se retourne et comme toujours, ses yeux ont se pouvoir qui t’hypnotise sur place. Elle n’a jamais cessé de te faire cet effet.
— Je suis prêt à parier que tu es venue au niveau sept juste pour me voir, ris-tu en t’appuyant sur la canne. Avoue-le, Theo.


Revenir en haut Aller en bas
neutral


avatar

› inscription : 28/07/2014
› hiboux postés : 86


MessageSujet: Re: your heart is unobtainable even though lord knows you have mine (theo)   Dim 3 Aoû - 2:27


your heart is unobtainable even though lord knows you have mine
you and i.






« Theodora. J'ai un travail pour vous. » Un long soupire s'échappa de tes fines lèvres. Tu avais couru d'un département à l'autre toute la journée et encore une fois, tu avais à quitter le confort de ton bureau. « Un message, pour Monsieur White. Il est de la plus haute importance qu'il le reçoit en main propre le plus rapidement possible. » Des papiers, que tu devais porter au septième. Comme si l'on te prenait pour un hibou. Le ministère de la magie avait sûrement assez d'argent pour se permette d'acheter quelques petits oiseaux messagers supplémentaire, mais visiblement nous n'en étions pas à ce point. « Je m'en occupe à l'instant. » Tu devais prendre ton mal en patience et faire ce que l'on exigeait de toi sans broncher. Après tout cela faisait bien des années que tu avais consacré à ce travail et tu ne te voyais aucunement l'abandonner. Tu pris donc une grande respiration avant de te lever, papier en main, déjà en direction du septième. À le septième... Rien qu'à y penser tu en avais des frissons. Car tu savais très bien que c'est à cet étage que le bureau d'Archibald se trouvait. Et la plupart du temps, tu faisais tout ce qui était possible pour éviter cet étage. Ou même le jeune homme en question. Cependant, tu n'avais pas le choix cette fois. De toute façon de quoi avais-tu peur ? Tu n'avais jamais eu aucun mal à l'ignorer. Ou à t'en débarrasser. Et ce n'est pas aujourd'hui que cela changerait.

Tes pieds s'enchaînaient l'un après l'autre, et tu fus arrivée plus rapidement que tu ne l'avais imaginé au septième. Tes pas devinrent alors de plus en plus hésitant, jusqu'à ce que tu passes devant le bureau de Mortlake. Un bref regard en direction de celui-ci et te voilà déjà retourner la tête, après qu'on t'ait saluée. « Oh, bonjour. Contente de vous avoir vu très cher. » Un mince sourire se dessina sur tes lèvres alors que tu poursuivis ton chemin en direction du destinataire de ton message. Tu te surpris alors à accélérer le pas. Tu fuyais. Et tu n'essayais même pas de te convaincre du contraire. Tu étais terrifiée à l'idée d'avoir à lui faire face de nouveau, car tu commençais à épuiser tes réserves d'arguments. Alors que tu n'arrivais pas à laisser le dernier mot à quelqu'un d'autre. Tu te devais de le garder, un peu comme une arme. Bien que cela n'ait jamais été facile avec lui. Et finalement tu entends ses bruits de pas derrière toi. Tu n'as aucun doute, c'est lui. Tu arrêtes d'avancer, mais tu n'oses pas te retourner. Tu n'as pas besoin de te prouver que tu as raison, tu le sais, tu en es sûre.

« Ne me dis pas que tu es là par hasard. » Sa voix, ne pouvait que confirmé la présence du jeune homme derrière toi. Tu avais donc raison, encore une fois, mais tu aurais voulu te tromper. Alors tu ne bougeas pas, comme si tu n'avais rien entendu. Tu n'avais que trop conscience qu'il était à moins d'un mètre de toi. Tu pouvais presque sentir son souffle chaud déplacer des cheveux au rythme de sa respiration. Tu te sentais presque bien, jusqu'à ce que sa main viennent se poser sur ton épaule. Car celle-ci t'invitait à faire face à la réalité. Et à l'affronter. En face. Plus moyen de se défiler, tu n'avais pas le choix. Alors qu'un frisson te parcourrait, tu finis par te retourner pour le fixer. Tu n'arrivaient pas à détourner ton regard de ses yeux. Ils étaient si bleus. D'un bleu unique. D'un bleu captivant. Mais ses paroles te ramenèrent à la réalité. « Je suis prêt à parier que tu es venue au niveau sept juste pour me voir. Avoue-le, Theo. » Tu détestais quand il disait ce genre de chose. Tu savais bien que c'était pour ce donner un peu d'importance. Mais cela ne t'avais jamais plu. Tu soupiras alors. « Tu as raison, je ne suis pas là par hasard. Tu sais, je travaille ici autant que toi. Quand on me demande de me rendre au sept, je me rends au sept. Je ne suis pas venue pour te voir. » Tu prends une grande respiration et baisse les yeux pour fixer tes pieds. Que quelques instants, bien sûr, car tu relevas les yeux alors que tu ajoutais rapidement quelque chose : « Mais visiblement toi, tu voulais me voir, vu cet empressement à quitter ton bureau pour me rejoindre. Tu réalises alors que tu viens de lui dire que tu savais où il était. Ou que tu avais vérifié, ce qui était vrai, mais certes. Tu espérais qu'il ne s'en rendre pas compte. Alors avant que ton teint ne s'empourpre, tu ajoutes : « Tu me veux quoi Archibald ? Je suis pressée. » Tu hésitais à tourner les talons et à poursuivre ta route, mais tu n'en fis rien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: your heart is unobtainable even though lord knows you have mine (theo)   Lun 4 Aoû - 10:21


your heart is unobtainable even though lord knows you have mine
theodora malefoy, archibald mortlake


Sa voix t’ensorcèle, comme les premières fois qu’elle t’a chatouillé les oreilles. Elle danse comme une belle mélodie, bien qu’en cet instant, son ton dégageait plutôt de la réprobation. Tu lui lances un petit sourire en coin, ceux spécialement réservés à la belle brune te faisant face. Elle est belle, avec son teint clair, contrastant magnifiquement avec le noir de sa longue chevelure lisse. Elle te fait rêver comme personne ne l’a encore fait ; c’est d’ailleurs le cas depuis des années maintenant. Cela aurait pu t’exaspéré, qu’elle se retienne encore de tomber dans tes bras, qu’elle soit aussi têtue et bornée au point de se cacher ses sentiments. Mais dans le fond, tu trouves ça presque existant. Elle te lance un défi, celui de la faire craquer. Et tu espères bien réussir. Tu l’aimes beaucoup trop pour laisser tomber aussi facilement.
Ses yeux lancent des éclairs et tu l’écoutes débiter des paroles de reproche contre toi, un sourire toujours dessiné sur tes lèvres. Elle sait se défendre, la Malefoy. Il paraît que ça court, dans la famille. Tu le sais ; il était dit que son père avait cette répartie que tu revois en Theo et même en sa sœur, Amara. Une arme efficace, mais que tu réussiras à dépasser.
— Pas besoin de faire l’agressive, Theo, tu réponds en fixant ses yeux noisette.
Entre vous, c’était souvent explosif. Déjà à Poudlard, il ne se passait pas une journée sans qu’une de vos discussions s’élève un peu. C’était un jeu que vous aimez commencer, histoire de vous tester l’un l’autre. La plupart du temps, cela finissait en rigolade de chaque côté. A l’époque, vous n’étiez que de simples adolescents, apprenant à apprécier le caractère difficile de l’autre. Mais aujourd’hui, tu ressentais un certain malaise à ce qu’elle te rejette ainsi. Cela ne lui ressemblait pas, pourtant. Votre relation était moins pesante, moins gênante que maintenant.
Elle te surprend en lançant une vérité sur toi. Oh oui, bien sûr que tu voulais la voir. Et tu ne t’en caches pas vraiment. Sinon, pourquoi aller à sa rencontre des dizaines de fois dans la journée ?
— Je m’ennuie au milieu de toute cette paperasse, lâches-tu d’un air nonchalant. Toi, tu es bien plus intéressante.
Ta franchise t’a souvent joué des tours lorsque tu étais plus jeune. Mais tu n’as jamais pu t’en départir. L’honnêteté te suit à la trace, comme ton côté colérique dont tu aimerais pouvoir calmer les excès par moment. Tu te demandes un instant s’il ne faudrait pas plutôt faire profil bas face à Theo, mais tu te ravises. Il n’y a rien qu’elle ne sache pas. Ce que tu ressens pour elle, tout le monde l’a remarqué. Pas besoin d’être magicien pour comprendre ce qui déclenche le changement de couleur de tes cheveux dès qu’elle apparaît. Tu espères qu’ils ne soient pas roses actuellement ; cette teinte te rend tout de suite moins crédible.
— Tu sais très bien ce que je veux, Theo. Ce n’est pas comme si je n’avais pas été clair, avoues-tu en t’approchant encore un peu d’elle.
A chaque fois, elle avait réussi à te rejeter. Mais tu avais décidé que maintenant, ce serait la dernière. Il fallait jouer la carte de l’innocent ; peut-être que cela fonctionnerait sur elle.
— J’espérais vraiment que l’on pourrait se voir, dis-tu passant une main dans ta tignasse – légèrement rosée. Rien de bien méchant là-dedans. Juste un dîner, histoire de rattraper le temps perdu.
Tu ne sais pas si ce coup-là va marcher, mais au fond, tu pries pour que cela ait de l’effet sur Theo. Derrière tes airs arrogants et ton sourire en coin, il y a une partie de toi qui la veut, coûte que coûte. Une partie qui ne pourrait survivre sans qu’elle soit là.
— Tu m’as manqué, Theo, déclares-tu en posant tes yeux dans les siens.


Revenir en haut Aller en bas
neutral


avatar

› inscription : 28/07/2014
› hiboux postés : 86


MessageSujet: Re: your heart is unobtainable even though lord knows you have mine (theo)   Mar 5 Aoû - 2:57


your heart is unobtainable even though lord knows you have mine
you and i.



« Toi par contre, tu ne m'as pas manqué. »Tu le fixes, et tu avais porté attention à chacune de ses paroles. Tu ne sais pas trop quoi dire de plus pour le moment. Tu commences d'ailleurs à te sentir légèrement mal d'avoir refuser toutes ses demandes. Après tout, dit de la sorte, c'est vrai qu'un dîner ne te ferait aucun mal. Cependant tu te disais que cela pourrait peut-être être mal interpréter, de sa part surtout. Car entre vous, ça ne pouvait pas aller plus loin qu'un repas partagé et tu en étais tout à fait consciente. Cela te blessait cependant, car malgré le fait que tu ne veuilles pas l'admettre, tu l'appréciais énormément, ce jeune homme. Tu savais bien que si tu ne résistais pas ainsi, cela ferrait très longtemps que tu serais dans ses bras. Et tu y serais sûrement très bien. Mais le sang vous séparait. Car tu étais de sang pur et lui non. Et tu savais pertinemment que tes parents s'attendaient à ce que tes enfants soient de sang purs à leur tour. Par principe. Ils ne voulaient pas de sang souillé, bien que toi tu ne le voyais pas ainsi. Et dans ton cas, l'amour que tu pouvais porter pour le jeune homme n'était pas plus fort que les liens que tu entretenais avec ta famille. Mais c'était très d'affilé à vivre, surtout pour toi, petite être fragile.

Tu vas pour ouvrir la bouche et prononcer quelques mots, mais tu te ravises avant de prendre une grande respiration. Tu ne dois pas dire n'importe quoi. Et tu dois rester calme aussi. Il t'a bien fait comprendre que de jouer l'agressive ne marcherait pas. Puis tu oses finalement ouvrir la bouche après de longue seconde de silence qui commençait vraiment â devenir pesante. « Je pense avoir été claire aussi, Archibald. En refusant à plusieurs reprises ton invitation. » Tu sentais que tu allais t'énerver alors tu pris une autre grande respiration. Cela t'aidait vraiment à rester calme, tu ne voulais pas perdre patience alors que cela ne t'arrivait presque jamais. Enfin, quand il n'était pas question de Mortlake, bien entendu. « Rattraper le temps perdu est selon une grosse perte de temps, mais tu n'as pas l'air de vouloir lâcher l'affaire. Cette fois-ci c'est plutôt un soupire qui s'échappe de tes lèvres. Et tu t'avances vers lui à ton tour, mettant presque fin à la mince distance qui vous séparait. Tu voulais lui prouver que tu étais totalement maître de toi, que tu pensais réellement ce que tu disais, que tu ne regrettais pas. C'était aussi un moyen pour toi de t'en convaincre, car tu n'en étais même pas sûre toi-même.

« Mais, je doute que tu me laisses tranquille tant que je n'aurai pas accepté. » Ce n'était pas vraiment une question de ta part, mais plutôt une affirmation. Il était têtu le jeune homme, autant que toi, sinon plus et ça t'amusait pour tout dire. « Les autres ont bien remarqué que je me faisais constamment déranger et que cela nuisait à mon travail. Et puisque je tiens à continuer de travail au ministère je suis prête à te proposer un marché. Tu acceptes, ou tu refuses, à toi de voir. Tu replaces rapidement une mèche de tes cheveux derrière ton oreille. Puis tu te lances. Après tout tu n'avais rien à perdre, lui ci. « J'accepte de dîner avec toi et tu me promets de ne plus venir me parler lorsque je travaille, à moins que ce soit strictement professionnel. Tu n'as qu'à me dire un lieu, une date et une heure. À prendre ou à laisser. » Tu voulais en finir au plus vite, car tu avais toujours ses papiers à transmettre à monsieur White et tu savais que s'il ne les recevait pas au plus tôt ça irait mal pour toi. Cependant tu ne pus t'empêcher d'ajouter, un mince sourire aux lèvres : « À moins que tu aies mieux à proposer... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: your heart is unobtainable even though lord knows you have mine (theo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

your heart is unobtainable even though lord knows you have mine (theo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» your heart is unobtainable even though lord knows you have mine.
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The lord of the ringard
» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]
» Lord Voldemort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RISE AND FALL :: hors-jeu :: les archives :: les archives :: les rps archivés-