Pour obtenir une capacité spéciale / un don,
vous devez en faire la demande avant d'écrire votre fiche ici.
N'hésitez pas à voter toutes les 2 heures !

Partagez | 
 

 die young

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

Anonymous



MessageSujet: die young   Ven 1 Aoû - 19:33


jennyfer glyn
un cœur est lourd à porter




nom : la seule chose que la jeune femme doit à son père, c'est le nom qu'il lui a légué, certains n'ont visiblement pas été reconnu comme un Glyn... prénom(s) : rien n'est plus banal que le prénom Jennyfer que l'on surnomme régulièrement Jenny, elle n'a pas reçue de second prénom, sa mère n'en voyait pas d'intérêt âge : elle est âgée de vingt-deux ans nationalité : elle est de nationalité anglaise statut civil : elle vit très mal son célibat qui commence à bien s'installer dans son quotidien orientation sexuelle : elle est hétérosexuelle, son envie de toucher chaque beau garçon qu'elle photographie lui brûle les doigts à chaque regard nature du sang : née d'un père avocat et d'une mère bibliothécaire, c'est une née-moldue, sorcière première du nom ancienne maison : c'est une ancienne Gryffondor qui ne s'est jamais sentie à sa place dans cette maison métier : elle est photographe professionnel depuis quelques mois, elle fait essentiellement des shooting pour les dernières créations à la mode chez les sorciers particularité / don : elle ne possède aucun don particulier, si ce n'est de savoir faire ressortir le plus beau côté de chacun derrière un appareil  baguette : mesurant vingt-cinq centimètres, taillée dans un bois laurier contenant un crin de licorne patronus : surement en l’honneur de sa magnifique tignasse son patronus est un panda roux épouvantard : elle-même, aveugle, ne pouvant plus admirer ces magnifiques modèles groupe : neutral crédits : weheartit
douce
aimable
douée
courageuse
dévouée
timide
réservée
naïf
complexée
inconsciente

for the daily prophet
c'est une habituée des cafés, elle passe son temps à chercher l'inspiration devant une tasse de chocolat chaud, prenant parfois comme modèle de simple personnes assises au bar • pour elle, être une sorcière n'a rien changé à sa détermination de devenir photographe, bien qu'elle aurait voulu s'épanouir dans un autre style • c'est une mordue de beurre de cacahuète • elle a toujours eu des problèmes pour s'affirmer, ce qui fait d'elle une fille à-tout-faire pour son patron • elle n'a jamais connu son père mais sa mère n'a jamais cessé de lui répéter qu'elle avait de la chance de porter son nom de famille • elle vite seule dans un vingt mètres carré au cœur de Londres • c'est une femme à homme, elle adore les hommes bien qu'elle n'ait jamais voulu l'avouer à quiconque, même si elle sait très bien que se désire remonte depuis un homme en particulier... • elle adore le cosmétique, le parfum et prendre soin d'elle avec une glace, devant un film à l'eau de rose • plus jeune, elle aimait passer de l'autre côté de l'appareil mais, bien trop complexée à présent, elle ne le fait plus • elle est allergique à la citrouille • elle possède un Alaskan Klee Kai qu'elle a baptisé Issac


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


que pensez-vous de la valeur du sang ? pour moi, qu'une personne soit de sang-moldue ou de sang-pure ne change absolument rien, des sorcier accorde une grande valeur au sang alors qu'à mes yeux, je ne comprends toujours pas, après tout, certains sorciers nés de parents moldus sont bien plus apte à diriger le monde magique qu'une personne ayant un sang-pur (bien que maintenant plus personne a un sang pur à cent pour cent) qui s'acharne à nous faire tomber au fond du trou...


behind the mask
prénom / pseudo : heilwdiis âge : dix-neuf ans région : nord disponibilité : 5j/7, soyons raisonnable avatar choisi : ebba zingmark ♥


Dernière édition par Jennyfer Glyn le Sam 2 Aoû - 15:23, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Anonymous



MessageSujet: Re: die young   Ven 1 Aoû - 19:33


it does not to do dwell on dreams
and forget to live






Poudlard Express, 1er septembre 2018
J'avais passé plus d'une demi-heure à chercher une cabine vide afin de pouvoir m'y poser. Toutes les autres étaient remplit d'enfants ou d'adolescents qui se connaissaient sans doute depuis des années alors que j'étais une vulgaire fourmi ouvrière parmi des reines. Quoi de plus étonnant après tout... j'étais une née-moldue qui ne connaissait rien du monde magique, mise à part ce que j'avais lu dans les livres, alors qu'en face de moi, j'avais des familles qui étaient des sorciers depuis des générations (bien que peu de familles avait réussi à perpétuer la pureté de leur sang, d'après un livre) ou des sorcier qui avait appris les bases avec leur mère ou leur père. Quant à moi, j'étais le monstre de la famille. Enfin, aux yeux de ma mère, mon père, lui, s'en fichait éperdument de moi. La porte de mon compartiment s'ouvrit et une tête blonde passe dans l'entrebâillement.
– Tu es toute seule ? me demanda-t-il.
Je regardais autour de moi en haussant un sourcil.
Visiblement, répondis-je d'un ton sarcastique.
Le sarcasme n'avait jamais rien arrangé mais cette question était dénudée de sens. Il vint près de moi et regarde un peu partout.
Tu n'as pas trouvé les autres ? Tu veux que je t'aide ? demanda-t-il.
Trop gentil pour être sincère. Je devais me méfier. Je secouai la tête. Il me tendit une main à serrer. Je la saisis. Une décharge électrique parcourut mon cœur alors hérissa mes cheveux sur mon crane.
Souviens-toi de moi, je suis Antonin Dolohov, deuxième du nom et je suis là pour faire ta vie... un enfer.


Depuis ce jour, il avait tenu parole. Il avait fait de ma vie un véritable calvaire ponctuée de coup et de sortilèges plus voient les uns que les autres, jusqu'au jour où...


• • •

Poudlard, troisième étage, 5 janvier 2023
Il était tard mais le couvre-feu durant les vacances n'étaient jamais respectées et les professeurs étaient laxiste envers nous, surtout que nous ne rentrions pas chez nous pour diverses raisons (pour ma part, ma mère ne pouvait plus me voir en peinture). J'avais pris mes jambes à mon cou pour sortir de la salle commune sans que l'on prête attention à moi et que l'on m'oblige à écouter leur histoire à dormir debout. Un carnet sous le bras et un crayon de bois dans entre mes doigts, je finis par m'asseoir contre un mur, à proximité d'une statue. Non loin de là, Antonin était assis sur un banc la tête basse à lancer des sortilèges qui n'étaient pas dans son habitude, il avait commencé par animer des oiseaux de papier qui dansaient autour de lui et qui fini par sortir par la fenêtre avant de lancer un jet de lumière blanche qui devait sans doute être un sortilège du patronus. Il était en dernière année et ne savait toujours pas en faire un ? J'étais plutôt étonnée de ça car les échos que j'avais eu de son travail était excellent. Mais ce qui m'étonnait encore plus était l'intérêt que je lui portais alors qu'il m'avait désigné contre sa tête de turque. Sans je réfléchisse j'avais commencé à dessiner les traits de son corps et de son visage. En quelques minutes j'avais dessiné un vulgaire dessin sans intérêt que je jetai machinalement plus loin, vendant ma position. Il releva la tête vers moi alors que je me recroquevillais dans mon coin afin qu'il ne puisse rien me faire. J'étais tellement habituée à son comportement violent que j'en avais une peur bleue. Il se leva puis resta planter devant moi alors que j'avais les genoux au menton et que je refusais que bouger d'un millimètre pour lui laisser tout le plaisir de me torturer. Il se contenta d'attraper le dessin que j'avais froissé et le regarder pendant de longues minutes où je restais cachée derrière mon carnet.
C'est beau, remarqua-t-il sur un ton qui ne lui ressemblait pas.
C'est un timbre de voix que je n'avais jamais entendu sortir de sa bouche, il était presque doux et gentil.
Merci... murmurai-je sans pour autant sortir de ma cachette
Je ne te ferai rien, dit-il sur le même ton
J'avais du mal à y croire. Après tant d'années de coup et sort plus terribles les uns que les autres, j'en avais une peur bleue, de lui et sa bande. Il me tendit la main. Je ne la saisis pas. Une fois pas deux.
Je peux te jurer que je ne te ferai rien, Jenny...
Un tel changement de comportement était des plus sadiques mais j'avais tellement pitié de ce que j'avais vu auparavant que je finis par la saisir. Jamais il ne m'avait appelé par mon prénom et encore moins je n'avais entendu mon surnom entre ses lèvres. Il avait des mains douces, loin d'être usés par le travail. Il tira légèrement sur mon bras pour m'aider à me relever.
Merci, Antonin...
C'est pitoyable, hein ? me demanda-t-il, l'air gêné
Je finis par lever la tête vers lui, le regard interrogatif. De quoi parlait-il ? Je ne l'avais jamais vu d'aussi près. Pour tout avouer, c'était un beau garçon, aux cheveux blonds en bataille, de bonne taille et qui avait son charme (physiquement parlant, mentalement, il était le pire homme au monde à mes yeux). Il s'appuya contre le mur à mes côtés, la baguette à la main ce qui était loin de me rassurer.
Je suis en dernière année, près à passer mon dernier examen et je suis incapable de faire un patronus... soupira-t-il.
Ce n'est pas si grave, tu as encore le temps d'apprendre, lui dis-je sans grande conviction.
Tu sais comment on forme un patronus, au moins ? demanda-t-il
Indignée de cette question, je fronçais les sourcils
Evidemment mais ce n'est pas pour autant que je sais en faire un, ça demande beaucoup d'entrainement et de concentration, il te manque surement l'un des deux, fis-je sèchement.
Il se tourna vers moi, étonné d'un tel comportement de ma part. Il finit par sourire.
Tu es incroyable, à croire que tu n'as peur de rien.
Pourtant, j'ai peur de toi...
Quoi de plus étonnant ? Il me harcelait, me maltraitait et me blessait à longueur de journée. Je tournais la tête vers lui alors qu'il fixait la le sol, comme s'il était désolé même si je n'y croyais pas. Tout ceci était du cinéma. Je me mordis la lèvre.
Je ne sais même pas pourquoi je te parle encore. Tu attends quoi que je te donne mes faiblesses. Tu la sais déjà. C'est toi.


• • •

Ses mains sur ma taille.
Ses lèvres contre les miennes.
Ma poitrine contre son torse.
Mes doigts caressant son cou.

Comment en sommes-nous arrivés là ? Lui qui me haïssait de tout son être par ma nature de sang, ma personnalité et ma faiblesse et moi, peureuse et dégoûtée de son comportement qu'il avait adopté avec moi. Étais-ce un moyen primitif de séduction ou une peur inconditionnelle de sentiments ? Je ne l'ai jamais su et encore aujourd'hui, je me pose la question. J'avais savouré ce moment comme si c'était la dernière fois que j'embrassai un homme. Jamais ça n'avait été plus loin mais depuis cette nuit-là, je n'avais plus eu aucun problème... avec lui.


• • •

Londres, un samedi soir
Il faisait noir dans l'immeuble. Je n'avais pas encore inséré la clef dans la serrure qu'Isaac jappait derrière la porte. C'était un chien le bien aimant que j'avais connu. A peine mes sacs était posé qu'il venait se frotter contre moi, tel un chat qu'il n'était pas. Je sortis mon appareil de mon sac pour le poser à sa juste place avant de m'affaler sur le canapé. Je sortis ma baguette de ma poche et d'un coup de celle-ci pour mon repas vienne jusqu'à moi. Quel plaisir d'être une sorcière. C'était une véritable bénédiction.
Mon quotidien se résumer à ça. Me lever pour aller travailler et revenir épuiser de toutes ces histoires de guerre invisible à mes yeux mais qui me concerner grandement, étant donné mon statut. J'étais comme beaucoup, en véritable danger mais ce n'est pas pourtant que j'avais rejoint l'ordre du Phénix. Mais qui sait. Personne ne sait de quoi l'avenir nous réserve.




Dernière édition par Jennyfer Glyn le Sam 2 Aoû - 15:24, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
order of the phoenix


Teddy Lupin

› inscription : 28/07/2014
› hiboux postés : 414


MessageSujet: Re: die young   Ven 1 Aoû - 19:36

ebba est magnifique.   
bienvenue parmi nous    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
order of the phoenix


Maëlys Weasley

› inscription : 28/07/2014
› hiboux postés : 291


MessageSujet: Re: die young   Ven 1 Aoû - 19:37

mon dieu ton avatar, c'est la perfection    

bienvenue    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Anonymous



MessageSujet: Re: die young   Ven 1 Aoû - 19:59

Teddy Lupin a écrit:
ebba est magnifique.   
+1  
Bienvenue parmi nous  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Anonymous



MessageSujet: Re: die young   Ven 1 Aoû - 20:06


    merci beaucoup tout le monde, je finis rapidement ma fiche pour tous vous faire des poutous   



Dernière édition par Jennyfer Glyn le Sam 2 Aoû - 15:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
order of the phoenix


James Potter

› inscription : 24/07/2014
› hiboux postés : 1877


MessageSujet: Re: die young   Ven 1 Aoû - 20:19

Encore une rousse, mais Ebba est si belle qu'on va te tolérer   Bienvenue sur le forum, bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Anonymous



MessageSujet: Re: die young   Ven 1 Aoû - 20:57

      ebba, c'est une pure bombe en même temps, tout comme daniel ( )


Dernière édition par Jennyfer Glyn le Sam 2 Aoû - 15:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Anonymous



MessageSujet: Re: die young   Ven 1 Aoû - 22:13

ebba la plus belle.   
bienvenue et bonne chance pour la rédaction de ta fiche.   
Revenir en haut Aller en bas
neutral


Imogen Rowle

› inscription : 28/07/2014
› hiboux postés : 285


MessageSujet: Re: die young   Sam 2 Aoû - 10:29

bienvenue par ici et bon courage pour ta fiche.  
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
master of the game


ϟ RISE AND FALL

› inscription : 22/07/2014
› hiboux postés : 200


MessageSujet: Re: die young   Sam 2 Aoû - 21:40


félicitations
et bienvenue parmi nous !  








chère jennyfer
Je te valide avec grand plaisir, et je crois qu'on n'avait pas encore de nés moldus, donc je suis ravie, et j'ai hâte de savoir comment va évoluer la relation Jenny/Antonin deuxième du nom :) Bon jeu ! Et essaies de te relire à l'avenir si je peux me permettre, j'ai remarqué pas mal de petites fautes, d’inattention je pense ;-)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://riseandfall.forumactif.org
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: die young   

Revenir en haut Aller en bas
 

die young

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» IF I DIE YOUNG
» The Young And The Hopeless
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]
» young, wild and free ✰ juyne & louis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RISE AND FALL :: hors-jeu :: les archives :: les archives :: les fiches archivées-